LOUVRE POUR TOUS

Accueil > Musées > Domaine de Versailles

10% de visiteurs de plus à Versailles ! Qui dit mieux ?

Bernard Hasquenoph |

Louvre pour tous | 15/12/2010 | 23:39 |


Une fois de plus, le Château de Versailles distille des données chiffrées fausses sur la fréquentation du domaine, reprises sans ciller par l’AFP et la presse. Jusqu’aux 900 000 visiteurs ayant « vu » l’expo Murakami, lu sur le blog de Jean-Jacques Aillagon...

15.12.10 | OUBLIÉ LE CHIFFRE de 6 millions de visiteurs bombardé il y a quelques mois lors de la campagne médiatique pour la reconduction de Jean-Jacques Aillagon à la tête du Château de Versailles, pour preuve de son « bon bilan ». Hier, lors de la conférence de presse annuelle de l’hyper-président du domaine, les 6 millions de 2009 sont retombés à 5,4, c’est-à-dire en baisse par rapport à 2008 (5,6) [1]... A peine au-dessus des 5,3 de l’année de sa prise de fonction en 2007, soit 2% de progression en 3 ans...

Mais, hier, depuis l’Ambassade d’Italie où se tenait la conférence, du chapeau de l’illusionniste Aillagon, du grand mamamouchi, est sorti un autre chiffre, un magnifique 10% d’augmentation de la fréquentation, de 2009 à 2010, écrit noir sur blanc dans le dossier de presse. En un an, l’établissement public aurait ainsi gagné 500 000 visiteurs ! Avec ce bond (mot employé par 20mn) incroyable en ces temps de crise, y compris touristique, le maître incontesté des lieux « se sent conforté dans sa politique d’exposition d’art contemporain » comme le clame victorieusement l’AFP. Comme à son habitude concernant Versailles, l’Agence France Presse rapporte benoîtement les chiffres, sans aucune vérification. Information reprise ensuite en boucle dans les rédactions, pas plus regardantes en la matière. Le professionnalisme journalistique à la française.

JPG - 74.7 ko
Dépêche AFP | 14.12.10 ©DR

Pourtant, il suffit de consulter le document le plus officiel qui soit, le rapport d’activité de l’établissement public du musée et du domaine national de Versailles de 2009, pour réaliser que les informations données par M. Aillagon sont fausses. Et que de 10%, on se retrouve en réalité entre 3 et 4% de progression depuis l’année dernière. Tout en progressant, le domaine est abonné à des progressions faibles depuis l’arrivée de M. Aillagon en 2007, au regard des précédentes.

JPG - 23 ko
Rapport d’activité Château de Versailles 2009, p.116 © DR

Mais, même ces chiffres « officiels » sont bidons car, comme nous l’avons montré dans notre enquête « Versailles une fréquentation gonflée à l’hélium » en mai dernier, ils sont artificiellement gonflés par une mécanique toute simple : le même visiteur est compté plusieurs fois dans une même journée selon l’endroit où il se rend. Exemple : une personne visite le château puis se rend au Domaine de Marie-Antoinette où elle visite le Grand Trianon puis le Petit Trianon, elle est comptée trois fois ! Jusqu’à quatre quand elle assiste aux Grandes Eaux.

Comme d’année en année le Domaine de Marie-Antoinette est de plus en plus visité après le Château, que les spectacles augmentent en nombre, la fréquentation globale ne cesse d’augmenter. En grande partie de façon illusoire puisqu’en réalité, ce qui augmente c’est la répartition des visiteurs aux différents endroits et activités proposées par le domaine. Tout le monde le sait et ferme les yeux. Jusqu’au ministère de la Culture qui enregistre les chiffres sans sourciller puis établit ses statistiques. Si la pratique peut se retrouver dans d’autres établissements, la configuration propre au domaine de Versailles rend le phénomène particulièrement trompeur, avec un écart que nous avons évalué à environ 1,5 millions de visiteurs fictifs par an.

DES PROCÉDÉS DE COMMUNICATION MALHONNÊTES
L’intox par les chiffres, le Château en est coutumier. Avec une prédilection pour les manifestations d’art contemporain, en appui d’une doxa que veulent imposer ses organisateurs à tout prix. Là aussi, les choses sont pourtant simples à comprendre. Il est matériellement impossible de distinguer les visiteurs venus chaque année des quatre coins du monde pour admirer le palais de Louis XIV, de ceux venus spécialement pour l’art contemporain. Pour la simple raison que l’exposition contemporaine s’intègre au circuit général de visite, les objets modernes étant dispersés dans les pièces que traversent les visiteurs.

Pour Jeff Koons, l’esbrouffe a particulièrement bien fonctionné, les responsables de l’établissement jouant sur les mots volontairement. Au lieu de dire X personnes ont visité l’exposition, ce qui suppose un acte volontaire, on dit plutôt L’exposition a été VUE par X visiteurs. Nuance subtile de verbe qui induit tout le monde en erreur. Jusqu’aux opposants de ces expositions qui, comme par exemple Jean d’Ormesson sur le plateau de Laurent Ruquier en septembre dernier reconnut leur grand succès ! Dans la même émission, on verra Jean-Jacques Aillagon donner lui-même le chiffre mirobolant de 1 million de visiteurs pour Jeff Koons Versailles à une question de Ruquier (3.20mn, partie 2).

Mais le procédé de communication reste particulièrement malhonnête. Car l’on pourrait appliquer ce principe absurde à tout : La gardienne a été vue par X visiteurs. C’est vrai. Pourtant les visiteurs ne sont pas venus pour elle, à l’exception peut-être de quelques uns. Celle-ci, à leur passage, est simplement entrée dans leur champ de vision. C’est pourquoi les chiffres délirants donnés par la direction du Château pour rendre compte de la fréquentation de ces manifestations d’art contemporain ne signifient rien. Ils constituent simplement le décompte des visiteurs ayant visité le domaine durant la même période. Ce qui ne signifie nullement qu’il n’y a pas des visiteurs pour apprécier ce type d’intiatives (peut-être même nous-même) mais, en toute honnêteté, on ne peut décemment pas considérer tous les visiteurs du château comme autant d’amateurs et visiteurs de ces manifestations [2].

JPG - 46.3 ko
Communiqué de presseFin Jeff Koons Versailles ©DR

Murakami Versailles n’a pas échappé à la règle d’embrouille. Sur son blog, l’événement à peine achevé, Jean-Jacques Aillagon s’est fendu dimanche 12 décembre d’un billet rageur et triomphant, écrivant à propos de l’exposition : « Elle aura, en trois mois, été VUE par près de 900 000 visiteurs et donné lieu à une couverture de presse internationale impressionnante. Ce succès consacre l’intérêt de la présentation d’œuvres contemporaines dans un monument historique aussi insigne que le château de Versailles... ». Puis, il s’en prend, avec un mépris appuyé, à ses détracteurs les plus extrémistes.

Une fois n’est pas coutume, nous avons posté un commentaire à ce beau texte, le soir même. Signé, bien entendu. Nous attendons avec impatience qu’il soit validé puisque M. Aillagon est contre la censure, et surtout qu’il nous réponde comme il le fait pour chaque commentaire, ou presque :

« Faire croire à un succès parce que l’exposition Murakami a été »vue« par près de 900 000 visiteurs comme vous dîtes, alors qu’il s’agit simplement de la fréquentation générale du château durant la même période est un procédé quelque peu malhonnête, puisque sans distinction possible entre les personnes venues pour l’occasion et les autres qui, comme chaque année, viennent des quatre coins du monde en nombre pour visiter Versailles. Pourquoi, comme pour Jeff Koons, user de méthodes de communication aussi trompeuses ? Quant à votre revue de presse, impressionnante certainement, le »scandale« faisant vendre, il serait bon de préciser qu’elle inclut les articles des critiques d’art professionnels, qui loin de s’insurger contre le principe de confronter l’art contemporain à l’art ancien, ont simplement jugé majoritairement l’expo mauvaise. Facile donc de ne citer dans votre »défense« , encore une fois, que les critiques les plus radicales. Celles qui vous servent. »

Alors pourquoi tant de mensonges ? La vanité, Monseigneur. Et une once de mégalomanie. Des maux typiquement versaillais, aujourd’hui comme hier.


Réponse de M. Aillagon sur son blog | 20.12.10
"Cher Monsieur, Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit. 900 000 visiteurs ne sont pas venus pour voir Murakami mais je constate :
1) que l’exposition n’a pas eu l’effet d’éviction qu’annonçaient ses détracteurs,
2) que la fréquentation a crû par rapport à la période de référence de 2009
3) que de nombreux témoignages attestent du fait que beaucoup de ces visiteurs sont venus pour voir l’exposition, ce dont atteste le succès du hors-série de Beaux Arts Magazine."

Nous prenons acte que M. Aillagon reconnaisse que Murakami Versailles n’a pas reçu 900 000 visiteurs, de la même façon que Jeff Koons n’a pas pu reçevoir 1 million de visiteurs, contrairement à ce que le même cependant a déclaré ici ou là. « Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit... », tout de même quelle mauvaise foi quand lui-même a écrit sur son blog, ce qui a motivé notre commentaire : « L’exposition Murakami s’est achevée ce dimanche 12 décembre dans une affluence impressionnante. Elle aura, en trois mois, été vue par près de 900 000 visiteurs... ». Concernant l’augmentation de la fréquentation « par rapport à la période de référence 2009 », nous constatons que M. Aillagon ne cite aucun chiffre. Quand bien même, comment connaître l’intention des visiteurs quand ils ont pu aussi bien venir pour le seul Château de Versailles (ça arrive encore), pour les expos « Murakami Versailles » terminée le 12 novembre ou « Sciences et curiosités à la Cour de Versailles » débutée le 26 octobre 2010 ? Rappelons que M. Aillagon a imposé un billet unique incluant visite du Château et expos. Enfin, le succès du hors-série de Beaux Arts Magazine - vendu au château ou ailleurs ? - prouve au moins un intérêt pour l’événement, ce que nous n’avons jamais nié pour certaines personnes, mais certainement pas un taux de fréquentation. Et il aura été vendu à combien d’exemplaires ? Quelques milliers sans doute, guère plus. Quant aux « nombreux témoignages attest(a)nt du fait que beaucoup de ces visiteurs sont venus pour voir l’exposition », c’est tellement vague... En conclusion, du nombre de visiteurs venus spécialement pour Murakami Versailles, M. Aillagon n’en sait rien.

:: Bernard Hasquenoph |

:: Louvre pour tous | 15/12/2010 | 23:39 |

© Louvre pour tous / Interdiction de reproduction sans l'autorisation de son auteur, à l'exception des textes officiels ou sauf mention expresse

RETOUR HAUT DE PAGE

EN COMPLÉMENT



VOS COMMENTAIRES


LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé dans le respect des lois et règlements en vigueur et du droit des personnes.



NOTES

[1] Ce chiffre de 5,4 pour l’année 2009 avait été indiqué lors de la précédente conférence de presse de Jean-Jacques Aillagon, le 23 février 2010, indiqué à la fin du dossier de presse, sans commentaire, p.53. Il a ensuite été démenti par le rapport d’activité 2009.

[2] Pour Jeff Koons, la direction du Château avait fait état d’une augmentation du nombre de visiteurs de 10 à 15% sur la même période de l’année précédente, mettant cela aussitôt au crédit de l’artiste contemporain. Cependant, pour qui se penche sur les rapports d’activité de l’établissement depuis des années, on remarquera de tels écarts, parfois même beaucoup plus accentués, uniquement dues aux variations touristiques. Pour Murakami, le Château n’a fait état d’aucune augmentation de visiteurs pour toute la durée de l’exposition. Si cela avait le cas, on aurait sans doute eu droit à leur énoncé.



RECHERCHER DANS TOUT LE SITE

Version imprimable de cet article Version imprimable

PAR LE FONDATEUR DE LOUVRE POUR TOUS


EN LIEN

DANS LA MÊME RUBRIQUE

24.04.2014 | Ahae, mécène de Versailles, derrière le scandale du naufrage en Corée du Sud

29.08.2013 | Ahae à Versailles, le privilège de l’argent

11.04.2012 | <h6>Grandes eaux, 2010 ©BH</h6>Rien ne s’arrange au Château de Versailles

20.02.2012 | <h6>C.Pégard à la conférence ©BH</h6>Tout ce que Catherine Pégard n’a pas dit sur Versailles

5.11.2011 | <h6>Versailles | 07.08 ©BH</h6>Accueil du public, le chaos de Versailles

4.09.2011 | Versailles adore Dior mais sans John Galliano

2.03.2011 | Versailles, hall pour bric-à-brac crypto-monarchiste

31.05.2010 | <h6>© DR</h6>Un squelette dans les jardins de Versailles

31.05.2010 | <h6>À Versailles © BH</h6>Versailles une fréquentation gonflée à l’hélium

21.05.2010 | <h6>© DR</h6>Christophe Tardieu écrivain, de Versailles à Hadopi

3.05.2010 | <h6>PARIS MATCH n°3177 | 08.04.10 © DR</h6>Jean-Jacques Aillagon censure son propre blog

22.04.2010 | Les Grandes Eaux de Versailles ont explosé en dix ans

17.04.2010 | <h6>© Louvrepourtous</h6>La dangereuse multiplication des Grandes Eaux de Versailles

13.04.2010 | <h6>© Louvrepourtous</h6>SUD Culture siège au Château de Versailles

1er.04.2010 | <h6>© DR</h6>Stéphane Bern nommé à la tête du Château de Versailles

15.02.2010 | <h6>© Louvrepourtous</h6>Versailles photographié, une exposition tunnel

7.02.2010 | <h6>Dvd « Monsieur frère du Roi » © DR</h6>Monsieur en gay star du neuf deux

2.02.2010 | <h6>Château de Versailles, avril 2009 © Louvre pour tous</h6>Louis XIV à Versailles, attraction foraine

28.10.2009 | <h6>Le château, état actuel © DR</h6>Il faut sauver le Versailles vosgien
20.09.2009 | <h6>Monsieur, Ecole Pierre Mignard © DR</h6>Versailles Gay Grand Siècle, nouvelle visite


2.07.2009 | <h6>Photomontage Louvrepourtous © DR</h6>Allô Versailles ?
Ici Poitiers


17.06.2009 | <h6>Monsieur, Ecole Pierre Mignard © DR</h6> Visite guidée dans le Versailles Gay Grand Siècle
8.06.2009 | <h6>© DR</h6>Le Bal de Versailles interdit de château


7.04.2009 | <h6>Château de Versailles, avril 2009 © Louvre pour tous</h6>Le château de Versailles vous tire le portrait
26.01.2009 | Expositions 2009 au château de Versailles
25.01.2009 | <h6>Conférence de presse de JJ Aillagon<br>© Louvre pour tous</h6>Versailles 2009, année politique


14.01.2009 | Aillagon fait blog depuis Versailles


6.01.2009 | <h6>Monsieur, Ecole Pierre Mignard © DR</h6>A Versailles, le frère très gay de Louis XIV


26.08.2008 | <h6>Grille Royale toute neuve<br>© Louvre pour tous</h6>Grille en stuc pour un Versailles en toc


15.07.2008 | <h6>Boutique du Château de Versailles<br>© Louvre pour tous</h6>Démocratiser Versailles, disent-ils


6.07.2008 | <h6>Sur les grilles du Château de Versailles<br>© Louvre pour tous</h6>Karl Lagerfeld épingle Versailles
24.03.2008 | <h6>Le Grand Trianon © Louvre pour tous</h6>Survivre à Versailles





UNE CITATION, DES CITATIONS
« En France, on travaille dans le service public, en Amérique, on travaille pour le public » Nathalie Bondil, directrice du Musée des beaux-arts de Montréal, TÉLÉRAMA | 14.09.16
d'autres citations [...]