LOUVRE POUR TOUS

Accueil > Politiques > Ministère de la Culture

Mobilisation syndicale contre la réforme des musées

2.02.2008 |

JPG - 6.1 ko
Ministère de la Culture
© Louvre pour tous

02.02.2008 | UNE CENTAINE D’AGENTS des musées nationaux selon l’AFP ont occupé toute la journée du vendredi 1er février la Direction des musées de France (DMF), à Paris, à l’appel des syndicats CGT-Culture et Sud-Culture.

Ils entendaient protester contre les projets de réforme (Révision générale des politiques publiques =RGPP) pilotés par le ministère de la Culture en vue de la réorganisation de la direction des musées, « réforme qui prévoit la disparition pure et simple de la DMF, la dislocation du réseau des musées nationaux et porte en germe filialisation et privatisation (notamment à la RMN ou dans l’archéologie préventive) de pans entiers d’activités essentielles du service public culturel » selon un communiqué commun aux deux syndicats (PDF en bas de page).

Après s’être entretenue avec la conseillère sociale de la ministre de la Culture qui ne leur a apporté aucun réponse satisfaisante selon le syndicat Sud, la délégation a fini par être reçue par Christophe Tardieu, directeur adjoint de cabinet de la ministre [1]

Le dialogue n’a, semble-t-il, pas été possible puisque la délégation a quitté la réunion après s’être entendu dire par M. Tardieu que « la DMF avait mieux à faire que de compter les crayons et les gommes des musées dont elle assure actuellement la gestion », propos rapportés par la CGT Culture.

Contacté par l’AFP, M. Tardieu s’est expliqué : « Ce que je veux dire, c’est que la vraie valeur ajoutée de la DMF réside dans la définition, la mise en oeuvre et le contrôle d’une politique scientifique et culturelle des musées sur tout le territoire et non sur la gestion directe des musées ». Le ministère a proposé des réunions de travail avec les syndicats.

La CGT-Culture fait savoir que les organisations syndicales du ministère de la Culture se rencontreront lundi en vue « d’intensifier et d’étendre le mouvement enclenché ».

PDF - 55.2 ko

Communiqué CGT-Culture & Sud-Culture
Tract de la CGT Culture sur la réforme des musées
Compte-rendu de Sud Culture d’une réunion du 18.01.08 sur le même sujet

© Louvre pour tous / Interdiction de reproduction sans l'autorisation de son auteur

RETOUR HAUT DE PAGE

EN COMPLÉMENT

VOS COMMENTAIRES

26.01.2017 | gracchus |

je suis né à Versailles,étant jeune nous jouions dans le hameau de la Reine ouvert GRATUITEMENT toute l’année.... c’est lamentable d’etre obligé de payer pour accéder à ce site.

14.08.2016 | foy |

Vrai le prix est decevant et les heures d ouverture encore plus

1er.02.2014 | Francis |

La ferme du hameau de la Reine, c’était l’endroit où les petits citadins pouvaient voir en vrai leur premières vaches, cochons, anes, canards et poules. C’est devenu une machine à fric, dont l’entrée est plus chère que le Louvre, et qui n’est meme pas gratuit le premier dimanche du mois.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé dans le respect des lois et règlements en vigueur et du droit des personnes.


NOTES

[1] Christophe Tardieu est l’ancien administrateur général du Domaine de Versailles dont Christine Albanel était la présidente. A ce titre, il a activement participé à sa marchandisation.


RECHERCHER DANS TOUT LE SITE
Version imprimable de cet article Version imprimable
SUR LE MÊME SUJET

piedlouvrepourtous
contact presse i credits i mentions legales
Copyright © Louvre pour tous 2008/2014 Tous droits réservés