LOUVRE POUR TOUS

Accueil > Musées > Centre Pompidou

Le Centre Pompidou se renfloue au whisky

Bernard Hasquenoph |

Louvre pour tous | 19/01/2010 | 18:14 |


L’immense hall de Beaubourg transformé pour une nuit en dancefloor géant. Une soirée privée derrière laquelle se cache une célèbre marque de whisky. Un établissement culturel national participant à un contournement de l’interdiction de la pub pour l’alcool, trop fort

JPG - 215.6 ko
Le lendemain | 20.01.10 à 9h50 ©DR
JPG - 47.7 ko
©DR

19.01.10 | CETTE NUIT, TRÈS TARD, voire au petit matin, Alain Seban, président du Centre Pompidou, risque de faire hips. De joie. Car, en une nuit, les pertes de recettes de l’établissement public évaluées par la direction à 1,2 million d’euros suite à la grève des personnels fin 2009 pourraient bien s’effacer en partie. Grâce à une location d’espace hors norme. Par la marque J&B, troisième whisky le plus vendu au monde, cachée derrière une soirée dance organisée par l’agence We Become : la CHROMATIC NIGHT, dress code Colorfull, avec une page facebook très culturelle. Ben si, y’a la définition du mot événement !

Une privatisation du forum, l’immense hall d’entrée du Centre, débarrassé de ses comptoirs d’accueil, et des espaces adjacents, mezzanine et café vidés de tout leur mobilier. Pour laisser place à un dispositif impressionnant confié à l’hyper-pro agence événementielle Stage Craft Company. De mémoire de salariés du jamais vu : bars, salons multiples, scène pour accueillir des musiciens, set de dj, mur lumineux, boule à facette géante... Le forum du Centre Pompidou transformé en immense dancefloor.

Le tout installé en une seule journée - mardi étant le jour de fermeture du public - par une armée de techniciens en casques de chantier et d’intervenants multiples. Pour une nuit de folie de 22h à 5h du matin devant accueillir, d’après nos sources, 2000 invités dont 600 VIP. Avec comme artistes DJ Julia, Ebony Bones, Martin Solveig, Yuksek et Marco Dos Santos.

Le contrat voulant, comme pour le bal de Cendrillon, que tout disparaisse en quelques heures pour que demain, mercredi 11h, à l’ouverture au public, tout soit revenu à la normale. Comme si de rien n’était.

On ne voit pas très bien le rapport entre une marque de whisky et le Centre Pompidou mais c’est évidemment pour la bonne cause. L’argent n’a pas d’odeur. Moralement c’est pas vraiment top, la publicité pour l’alcool étant interdite par la loi Evin dans certains médias comme la télé, au cinéma et sur Internet tout comme le parrainage de soirées culturelles, les grandes marques d’alcool organisent ce genre de soirée privée, via des agences de com’, pour toucher les jeunes - on apprendra plus tard que les choristes d’Ebony Bones ont démarré leur prestation en jouant « des percussions sur des bouteilles de J&B », wouah subtile la pub ! - Est-ce normal qu’un établissement public comme Beaubourg y participe ? Rappelons simplement que, contrairement à l’alcool, la culture peut se consommer sans modération.

En espérant seulement que les vibrations du sound system ne décrochent pas le célèbre portrait suspendu de Georges Pompidou qui devra assister, de sa hauteur, au spectacle. Pas sûr que le président défunt ait apprécié que le Centre qu’il avait imaginé pour rendre la culture accessible à tous accueille un jour de telles agapes. Qu’il chute, ce serait dommage... moins pour les peoples ainsi customisés que pour l’oeuvre de Vasarely. Hips !

PS. Soirée Privatisée mais visible par tous (involontairement) grâce à la webcam n°3 pointée sur le forum du Centre Pompidou 24h sur 24 si elle n’est pas désactivée. Comme elle bouge, parfois on ne voit que des grilles... cliquez ici

JPG - 231.2 ko
Le lendemain | 20.01.10 à 7h55 ©DR
JPG - 215.5 ko
Le lendemain | 20.01.10 à 9h19 ©DR

Lire aussi « Centre Pompidou, qu’es-tu donc devenu ? » sur la grève

:: Bernard Hasquenoph |

:: Louvre pour tous | 19/01/2010 | 18:14 |

© Louvre pour tous / Interdiction de reproduction sans l'autorisation de son auteur, à l'exception des textes officiels ou sauf mention expresse

RETOUR HAUT DE PAGE

EN COMPLÉMENT



VOS COMMENTAIRES


LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé dans le respect des lois et règlements en vigueur et du droit des personnes.



NOTES



RECHERCHER DANS TOUT LE SITE

Version imprimable de cet article Version imprimable

PAR LE FONDATEUR DE LOUVRE POUR TOUS


EN LIEN




UNE CITATION, DES CITATIONS
« En France, on travaille dans le service public, en Amérique, on travaille pour le public » Nathalie Bondil, directrice du Musée des beaux-arts de Montréal, TÉLÉRAMA | 14.09.16
d'autres citations [...]