LOUVRE POUR TOUS

Accueil > Musées > Domaine de Versailles > Jardins de Versailles

Jardins de Versailles payants, des visiteurs toujours en colère

Louvre pour tous | 1er/09/2009 | 09:26 | 8 commentaires


Les jardins de Versailles et de Trianon deviennent peu à peu payants et de moins en moins accessibles en journée. Les visiteurs revendiquent et protestent plus que jamais...

Lire aussi les commentaires sur « Une visite au domaine de Versailles vue par ses visiteurs »

JPG - 15 ko
Dans les jardins de Versailles
© Louvrepourtous

Messages de protestation reçus à l’occasion de la pétition pour l’accès libre aux jardins de Versailles et de Trianon. Page réactualisée en permanence :

- Commentaire posté sur ce site : « Je trouve abusif de devoir repayer pour visiter le hameau de la reine (après avoir déjà déboursé pour les jardins musicaux du château, lesquels d’ailleurs se limitaient à une seule fontaine en eau et en musique, ce mardi 30 août. Lorsque mes enfants étaient petits, j’ai souvent déambulé dans les jardins du Château y compris le hameau et ne me rappelle pas avoir payé des sommes aussi considérables. Je crois même me souvenir que c’était gratuit ! »  :: gis code | 31.08.11

- Commentaire posté sur ce site : « Je déplore que l’accès au hameau de la Reine soit devenu payant depuis deux ou trois ans. J’ai essayé d’entrer dans les jardins avec ma famille aujourd’hui, mais à l’entrée principale du grand Trianon, nous sommes tombés sur un cerbère femelle qui nous a dit que pour aller dans les jardins il fallait faire le tour. L’entrée face au canal est fermée par des grilles, toutes les entrées donnent accès à une billetterie, et pour entrer il faut payer 10 €uros, multiplié par le nombre de personnes qui composent la famille. Il me semble bien que pour le château de Versailles ou ses jardins il faut prendre un autre billet. Je suis d’accord pour qu’il y ait un prix d’entrée pour la visite du château et du grand Trianon ainsi que du petit Trianon, mais payer pour être dans les allées du château ou pour voir une basse-cour au hameau de la Reine c’est tout simplement scandaleux. D’autant plus que c’est géré par l’Etat, et que les Français grâce à une partie de leurs impôts contribuent à la sauvegarde du Patrimoine National Français. Tout est devenu payant, et les prix sont prohibitifs. Même la Culture est devenue la proie de la Société mercantile. »  :: Jacky D. | 21.08.11 (D’accord avec Jacky, excepté la mention de la « cerbère femelle » qui est une employée qui mérite le respect car son métier est d’appliquer un règlement dont elle n’est pas responsable.)

- Commentaire posté au bas de cette page : "Donateur d’un arbre dans les jardins du Trianon, je suis tombé sur une porte close ( à moins d’acquitter le droit d’entrée ) pour m’y rendre, j’ai déjà écrit à la direction du château il y a deux mois puis au blog de Mr Baraton sans réponse à ce jour (même de courtoisie). Je soutiens donc votre action :: Sarocchi | 14.06.11

- Mail à M. Aillagon / Objet : « Tristesse » : "Monsieur le Président,
Dimanche 3 Octobre 2010, première, première fois. Première fois que je découvre votre nouvelle politique d’accès payant aux jardins et surtout à la ferme de Marie Antoinette. Première fois où planté et désemparé comme nombre de « tristes individus » devant une guérite où l’on m’explique qu’il faut payer son dû de 10 euros. Première fois où je refuse...je me dis que cela est impossible que quelque part je dois dire non. Première petite révolution culturelle dans mon profil de bon petit citoyen.
Première fois où j’essaie d’expliquer à mes enfants, et leurs cousines que non, sans aucun argumentaire circonstancié ou du moins historique (des lacunes sans doute culturelles Monsieur le Président) nous ne pouvons pas ou plutôt nous ne devons pas accepter la décision prise. Première fois où perdu dans mes pensées je zappe, surfe, tente l’info sur Internet pour comprendre le pourquoi. Première fois où je souhaite vérifier que non je ne suis pas seul et bizarre mais que d’autres sans doute ont la même démarche de protestation ou simplement de surprise. Première fois où j’ose écrire ma protestation, mon désarroi.
Il y a des des premières fois qui ne sont que de petits instants secrets et émouvants dans l’histoire de chacun. Et puis il y a les grandes premières fois, que l’on appelle des grandes premières. Monsieur le Président vous venez à l’échelle de l’Histoire et à l’échelle de notre pays de signer un de ces grands instants.
Qui se souviendra de cette journée, mes enfants, leurs cousines, moi ? Peu importe, Monsieur le Président, vous et moi ne serons pas là pour le savoir... Seuls les chênes centenaires et les esprits nous le confierons plus tard. Permettez moi, Monsieur le Président, de vous présenter mes plus sincères hommages chaleureux et... gratuits :: Candide dans les jardins de Versailles | 03.10.10

- Je réagis un peu tard à la lecture de votre article, après avoir enfin compris un peu tard, que je ne pourrai plus me promener le matin dans cette partie du parc du Château, qui devient partie du Domaine de Marie-Antoinette. Non seulement c’’est payant, mais payant tous les jours et seulement accessible de 12h à 18h ! Je ne reprendrai pas les arguments de votre article qui me conviennent et suis surprise du peu de réaction du public. J’’habite tout près du Château et pour diverses raisons n’’avais pas eu l’’occasion d’’aller si loin au delà d’’un bassin octogonal, et quelle ne fut pas ma stupeur de réaliser que toute cette partie n’était plus accessible. Je fais partie des « amis de Versailles », le coût de la visite n’est pas un problème, c’’est plutôt la limite d’’accès qui me choque. Outre le fait que cela rapporte de l’’argent, ce qui est normal, mais pourquoi fermer aussi longtemps ? Pour préserver la tranquillité des habitants du Parc ? Merci pour votre article. Cordialement :: M.B. | 10.05.10
- Je suis outré de cette restriction aux jardins de Trianon et du Hameau. J’allais à Versailles avec plaisir et aujourd’hui on m’a dit que je ne pouvais plus accéder aux jardins de Trianon, qu’il fallait payer !? 10€ par personne avec la visite de Trianon incluse ! Je ne paierais pas pour aller dans un jardin. Il faut dénoncer ces pratiques, qui tiennent plus du racket du citoyen (qui n’a plus d’argent !). J’habite le 93, je fais 45km, je n’ai pas assez d’argent pour payer moi, ma femme et ma fille, c’est une fortune pour aller dans un jardin. Nous avons fait la révolution ce n’est pas pour payer maintenant afin de pouvoir rentrer dans ces jardins nationaux ! qui appartiennent à tous les français. Il est urgent de réformer la République et de virer les personnes qui vont contre le peuple qui souffre de plus en plus ! en prenant des décisions iniques ! « Français encore un effort pour être républicain » :: M.
- Nous habitons l’Etang la Ville dans les Yvelines, nous regrettons de ne plus pouvoir venir admirer les massifs de fleurs du Grand Trianon. Maintenant toute l’année payant. Ne pourrait-il pas y avoir un tarif exeptionnel pour les Yvelinois mis à part les 90 euros pour un couple ? Les jardins gratuits du Grand Trianon, ce ne serait pas une grosse perte pour Versailles. Nous y amenons assez souvent des amis payants. Nous sommes vraiement très très déçu de ne plus pouvoir accéder aux jardins gratuitement :: J.
- L’accès de tous au parc de Versailles est une conquête symbolique de notre démocratie. L’accès payant, cher, d’une des plus belle partie de ce parc est un déni de cette conquête. Depuis la mise en vigueur de cette mesure, je suis privé de ce qui était une des plus belles de mes promenades favorites. J’y j’emmenais aussi souvent des amis de passage, j’y aurais emmené maintenant mes petits enfants... Marie-Antoinette est de retour ! Fini la promenade, jusqu’à la reconquête ! La coûteuse brioche est amère... :: Jean-François
- Espaces entretenus avec nos impôts :: Laure
- Nous, contribuables, devons avoir accès à la culture donc aux musées, aux châteaux, comme le château de Versailles et le Trianon, pour une culture tant les jeunes pour leur scolarité, ne pas les laisser dans l’ignorance, que pour admirer les travaux d’embellissement qui ont été effectués cette année :: Christiane
- Ben, peut être que notre président habitant Versailles, on cherche à éloigner le petit peuple en le rackettant avec des prix prohibitifs, 1789 une grande année, on a coupé des têtes à Versailles pour moins que ça !!!!! :: Claude
- Je suis contente de savoir que je ne suis pas la seule à être en colère de ne pouvoir aller me balader dans les jardins de Versailles. Du reste, j’ai changé mes lieux de promenades :: Sophie
- Vive les jardins de Versailles libres ! :: Christophe
- Riverain depuis 1974, en marchant en courant ou à vélo j’ai pas souvent raté un dimanche dès 9 heure. Grande frustration après la fermeture des jardins des Trianons :: Jean-Claude
- Par souci d’économie de personnel de surveillances sans doute , plusieurs grilles du Parc n’ouvrent plus à 8H mais à 9H !! Tant pis pour moi qui ne peux plus traverser le parc pour me rendre sur mon lieu de travail :: Laurent
- La situation s’est dégradée en quelques années avec l’extension de la zone payante :: Monique
- Nous avons la chance d’avoir de jolis parcs pour se promener, nous n’y avons plus accès ! et la culture pour tous, alors, c’est anti-démocratique et pour moi un scandale... :: Nathalie
- Culture pour tous, notre histoire n’a pas de prix ! :: Benoit
- Tarifs beaucoup trop elevés.Visites inaccessibles pour bien des familles :: Michel
- Bientôt un droit de bouchon pour les pique-niqueurs autour du canal ? :: Régine
- La gratuité des jardins de Versailles permet à des familles de venir s’y promener alors qu’elles n’ont pas forcément les moyens de se payer la visite du château. Cet accès a toujours été gratuit, conservons cette tradition :: Martine

- Le bassin de neptune c’est toute mon enfance et je ne vois pas pourquoi j’en serais privée en retournant voir mes parents...c’est à nous !
- Il devient de plus en plus difficile d’avoir accès à la culture vu le prix d’entrée des musées. Quand j’étais adolescente, le Louvre était gratuit et.... désert le dimanche. Alors si même les espaces exterieurs deviennent payants, je ne suis pas certaine que mes petits enfants connaîtrons le mot culture ! :: Valérie
- Je reviens d’une promenade dans le parc de Versailles et le domaine gratuit me semble de plus en plus étriqué, bientôt nous aurons tout juste le droit de regarder à travers les grilles des portes d’enceinte...comme sous la monarchie du roi Soleil. DOMMAGE !!!!!!! :: Gilbert
- Étant une grande admiratrice du château de Versailles, je déplore la mise en place de ce train que je trouve inappropriée pour le lieu et l’époque qu’il doit représenter. De plus si les gens veulent visiter ce genre de monument il faut savoir l’apprécier à sa juste valeur et marcher. Pour les gens à mobilité réduite et les femmes enceintes, il n’est pas normal de devoir payer en plus de l’entrée normale à cause de leur problèmes !!! :: Mathilde
- Même au temps du « bon Louis », c’était gratuit !!! :: François
- Faire payer l’entrée du parc, c’est aller encore plus loin vers sa privatisation. Après en avoir limité l’accès par l’argent, ne sera-t-il pas bientôt réservé à quelques privilégiés ? :: Chantal
- Le Domaine est en pleine violation de sa mission publique et la loi qui l’encadre. Non seulement il faut en finir avec cette pratique mais aussi dédommager les Versaillais qui en souffrent depuis des années. J’implore la Mairie et le Ministère de Culture de prendre immédiatement des actions concrètes :: Christopher
- Les présidents successifs de cet établissement public ont tous été des fous de pouvoir imbus d’ eux-même oubliant d’être au service du plus grand nombre :: François
- Il n’est pas imaginable que tout cela soit motivé uniquement par l’argent, mais le résultat reste l’exclusion d’un grand nombre de versaillais. Les promenades du week-end en famille dans cet (ancien) espace de liberté n’auront plus le même charme. Il est maintenant grand temps que les responsables de l’EPA reviennent sur cette décision. Dans le cas contraire, le parc du château va bientôt devenir un parc fréquenté exclusivement par les touristes, tout comme les grands parcs d’attraction :: Eric
- Les habitants de Versailles et alentours doivent-ils subir les nuisances dues au grand nombre de touristes et visiteurs (stationnement, nettoyage des rues, refection des voiries...) sans contrepartie ? Que l’établissement public du château paye des impôts locaux puisqu’il se fait de l’argent sur notre dos ! :: Marie
- C’est toujours les mêmes qui doivent payer ? :: Nicole
- Tous ces sites appartiennent au patrimoine Français, donc a toute la population, qui devrait pouvoir en jouir librement :: Gilles
- A Messieurs les tarificateurs des entrées au « domaine de Marie-Antoinette » : cliquez ici
- Je me souviens du jour où il y a eu une manifestation sur la place d’Armes. Il n’y avait malheureusement pas plus de 150 personnes. Les habitants de Versailles ont à subir des nuisances, en particulier en raison de la circulation des nombreux cars. La Ville de Versailles débourse beaucoup (subventions à l’Office de Tourisme, réfection des voies, etc...). Le Château bénéficie des investissements de la Ville, mais l’« Etablissement public » refuse de renvoyer l’ascenseur et privatise l’accès aux jardins. Déplorable... :: Elisabeth
- Droit d’entrée dans les bâtiments, c’est tout à fait normal, mais faire payer simplement pour se nourir de l’atmosphère qui régnait dans les lieux du temps de Marie-Antoinette, quel dommage ! Le charme est rompu ! :: Viviane
- Entrée aux jardins des Trianons payante : une triste image que nos fonctionnaires nous adressent : Interdire la douceur des ballades que nous apprecions depuis toujours, et faire marcher les porte monnaie, et exposer des oeuvres d’amis soit disant artistes...... Pourquoi toujours des gens coupés de la réalité à la tête du Domaine ; ils ne nous aiment pas et nous le leur rendons bien :: Annick
- Malgré mon mécontentement, j’ai encore acheté cette année le pass annuel pour accéder au hameau de la reine (30 euros !). J’ai probablemen tort, mais c’est une promenade à laquelle je tiens. Une habitude ancienne. J’y allais avant très souvent -le matin aussi - lorsque c’était gratuit. C’est de plus en plus cher et de moins en moins ouvert !
Et pour l’abonnement, c’est photo numérique prise par webcam. Sans information préalable... Ma photo est-elle désormais stockée sur un ordinateur quelque part ? Je ne sais pas... L’année dernière, il n’y avait pas de photo sur la carte d’abonnement. Ca doit être pour éviter qu’un abonnement serve à plusieurs personnes : tout le monde doit payer plein pot, c’est clair ! En tout cas ça a fait sourire les personnes dans la file d’attente (« c’est la guestapo ici ? »). D’ailleurs en écoutant dans les files les réactions, elles sont claires : tout le monde trouve que c’est très cher et scandaleux. Il faut vraiment changer cette politique de l’établissement qui gère le château.
Autre remarque : la semaine dernière, j’en ai profité pour visiter le Petit Trianon. J’ai vraiment été agacé par le personnel : mal aimable (on croirait des videurs de boîtes de nuit pour certains), pas toujours compétents... 4 contrôles de ticket en 15 mètres : à l’entrée de la petite cours intérieure, près de la chapelle ; à la porte opposée (de la cours intérieur vers l’intérieur du bâtiment) ; au niveau du portique et au pied de l’escalier... Rien que ça. Ca m’a agacé. On a le droit de visiter à un moment donné ? :: Jean-François
- Faut-il refaire la révolution ? :: Olivier
- Que les français soit obliger de payer pour visiter, utiliser, des jardin construits à la sueur de leurs ancêtres pour le faste d’un roi, j’ai beau réfléchir, je ne trouve pas de justification :: Frédéric
- C’est avec consternation que je vois le domaine du château libre d’accès s’amenuiser petit-à-petit, à fortiori pour les Versaillais. N’y a-t-il pas d’autres ressources financières exploitables alors que les riverains subissent les nuisances d’un stationnement « sauvage » des touristes ? Ne pourrait-on pas envisager la création de parkings payants dans les « prairies » près des portes, multiplication des trains navettes et interdiction de circuler aux voitures ? Création de buvettes ?... :: Xavier
- En créant des « établissements publics » pour gèrer les grands domaines nationaux, on a suscité des féodalités inadmissibles dont le résultat est l’actuel dévoiement du Louvre et de Versailles par des « copinages » dans le genre de Jeff Koons ou Yan Fabre, et dont le coût aurait dû servir au financement des sites. M. Aillagon s’est répandu dans les médias au sujet des deux millions de cette manifestation inutile pour le moins... :: Claude
- Plus le temps passe plusles accès au parc de Versailles se restreignent : les Trianons et leurs jardins : On fait du fric sur le partrimoine de chacun et quand on en parle c’est la bureaucratie qui répond. Il faut bouger :: Germinal
- Quelle déception nous avons eue cet après-midi lors de notre visite à Versailles : les jardins sont désormais payants ! Et que dire des prix dissuasifs qui sont pratiqués : un véritable racket !!! On veut faire de Versailles un « produit » marketing et tous les profits sont bons à prendre. C’est petit ; la direction du château ne mérite pas la grandeur du monument dont on lui a confié les clefs. Nous sommes scandalisés par cette mesure et tenions à soutenir votre pétition :: Yves
- Il est scandaleux de faire payer l’entée des parcs publics et surtout d’en interdire l’accès les matins et certains jours. C’est un abus de droit. Par ailleurs, les riverains de Versailles et Le Chesnay supportent les nuisances et la pollution engendrés par les milliers de cars de visiteurs du château et du parc, qui traversent nos villes, et ceci sans aucune contrepartie. Ne serait-il pas normal que ces riverains puissent bénéficier de la gratuité totale du parc ?? Faudra-t’il mettre des actions collectives en place comme par exemple bloquer tous les accès au château et au parc pour se faire entendre. C’est malheureusement la solution pour se faire entendre dans ce pays. A votre disposition pour vous aider :: Guy
- Comme je regrette mes promenades mythologiques avec mes petits enfants que je ne peux plus initier aux beautés des statues et des bosquets de Versailles à cause du prix... retraitée de l’Education Nationale, je n’ai hélas pas les moyens de payer régulièrement l’entrée du parc :: Sylvie
- Et si le Jardin des Tuileries devenait payant ? Et pourquoi pas celui du Luxembourg, ou le Parc des Buttes Chaumont ? N’importe quoi ! :: Yassir
- Le parc de Trianon payant ; c est un outrage pour les versaillais si attachés à cet endroit ; tout le monde n ’a pas la chance de pouvoir profiter d’un jardin ! c’est un affront :: Philippe
- Même l’accès à la chambre du Roi, sous l’Ancien Régime, « saint des saint », était gratuit ! Les français n’en peuvent plus ! Désobéissance ! Rebéllion ! :: Pierre-Antoine
- Comme Paul, je vous dis : Soyons raisonnables, les versaillais ont besoin de l’accès libre au château, à ses jardins et trianons. A-t-on réfléchi qu’ ils ne seraient que quelques centaines parmi des millions de visiteurs annuels. Financièrement, le manque à gagner serait quasi symbolique dans les recettes du Château. En revanche leur présence en ferait un lieu vivant et surtout pour les jardins pas seulement un musée ou une prestation raffinée pour étrangers. Côté recettes, on pourrait proposer aux versaillais résidents d’adhérer à une association dont la carte, personnelle ou familiale et d’un prix non dissuasif, ouvrirait droit à aller et venir dans tout le Domaine. Ce serait là une manière intelligente et novatrice de concilier finances et culture, intérêts de la Ville et du Château et qualité de vie à Versailles :: Isabelle
- Versaillaise depuis ma naissance, j’ai toujours pu me promener à mon gré dans le parc du chateau.Ce printemps ci je suis privée de fleurs et n’ai droit qu’aux algues du grand canal. Nous ne pouvons nous permettre de prendre un abonnement.Si même pour se promener , il faut débourser,sortir sa carte et devoir suivre des rails car il n’y a qu’un accès. Suivre un troupeau... L’avantage de Versailles c’était de pouvoir évacuer le stress en allant s’aérer. Finie la qualité de vie Versaillaise ? :: Pascale
- Une terrasse de café jouxte l’une des entrées du parc : Je temps d’y boire un café, j’ai pu constater que largement plus de la moitié des candidats à l’entrée faisaient demi tour : C’est un comble que la république nous spolie d’un droit d’entrée que la monarchie absolue accordait semble t-il librement à tous :: Christian
- Pourquoi faire payer pour un parc qui a toujours été gratuit. On ne paye pas pour entrer au bois de boulogne, au parc de seaux ou à saint germain en laye ? :: Nicolas
- Je souhaite que cette pétition se révèle efficace et que mes enfants qui sont sur Paris puissent profiter de ce domaine :: Anne-Marie
- Je rentre de Versailles et peut-être pourriez-vous écrire sur l’obligation de payer les fontaînes pour prendre le petit train vers « le domaine de Marie Antoinette ». C’est inouï, ils ont déplacé les limites du périmètre payant pour que l’entrée et la sortie se fassent au même endroit et bilan : le train est passé dans la partie payante ! Pour aller déjeuner à la Flotille (au grand canal) avec des personnes âgées ce midi nous avons dû payer le prix des Grandes eaux sans y aller ! C’est d’ailleurs précisé sans complexes sur le site Internet :: Dominique
- Je suis absolument scandalisé par l’évolution en cours depuis plusieurs années, concernant l’accès au parc du château de Versailles, pour les habitants de cette ville en particulier. Les Français n’ont pas fait la Révolution pour devoir subir un tel affront, de la part des responsables de cette institution (le domaine du château),qui détiennent un tel privilège par notre seule grâce d’électeurs et de contribuables. J’aimerais connaitre la contribution financière de ce domaine,véritable enclave de non-droit sur le territoire de nos communes, à la communauté de communes du grand Versailles, qui est polluée visuellement par tous les cars de touristes,sonorement par les animations commerciales qui ont lieu dans ce domaine et par tous les détritus laissés en ville par les touristes qui visitent le château. A Berlin, le parc de Sans-Souci est gratuit, de même que celui de Schonnbrun à Vienne. Que je sâche, les riverains du parc de Saint Cloud n’ont pas non plus à payer pour y accéder à pied. J’aimerais aussi connaître comment est taxé pour ses avantages en nature de logement dans le domaine du château M. Aillagon ? Je trouve inacceptable l’évolution en cours en France,où le niveau des prélèvements obligatoires est exorbitant,qui consiste à nous faire payer ce qui est public,2 fois : par les impôts (payés par la moitié de la population pour ce qui est de l’IR,qui plus est) et ensuite par des droits supplémentaires d’usage (cf. ce qui se passe au chateau et cf.les droits d’entrée à Sciences Po Paris). Je suggère aussi que les parlementaires de nos circonscriptions soient saisis à ce sujet. La culture et la beauté ne doivent pas être confisqués par des « responsables » auto-proclamés :: Eric Trottmann
- Non à un Versaillesland ! :: Monica
- J’habite Versailles depuis plusieurs années et il est difficile de concevoir de payer un lieu qui devrait être public, encore plus étant versaillaise. Il serait peut-être bien d’envisager que les habitants de Versailles ne payent pas ou bien de leur accepter une remise, comme pour la piscine. Bien cordialement :: Laure
- Nous habitons près de Versailles depuis que nous sommes en région parisienne, et quel bonheur de pouvoir se promener dans ces magnifiques jardins du Trianon, autour des bassins du Jardin de Versailles et de voir les quelques animaux du Hameau de la Reine... Un véritable écrin de verdure respecté et apprécié par les « locaux » et les touristes. Mais hier nous avons découvert que tout ceci est maintenant accessible mais 10€ par personne pour l’un, 8€ par personne pour l’autre... les seules sorties familiales gratuites seront prochainement la visite des centres commerciaux ! :: Véronique
- Le Domaine de Marie Antoinette est toujours un peu étriqué. Il faudrait songer à y inclure Parly 2 :: Daniel
- Merci d’arrêter la PRIVATISATION du Patrimoine et celle du SERVICE PUBLIC :: Gérard
- Née à Versailles, j’ai passé toute mon enfance à me promener dans le parc du château de Versailles. Mes enfants n’auront pas ce plaisir car c’est un luxe, vu le prix exorbitant pour une promenade en famille. La culture devient l’apanage des nantis :: Catherine
- Lorsque j’habitais Versailles, j’allais presque tous les jours dans les jardins ou le parc. Je m’y sentais chez moi : l’expression « patrimoine national » prenait tout son sens. A-t-on l’habitude de détruire ce à quoi on tient, d’endommager des lieux que l’on fréquente avec amour ? Seule la gratuité permet cela. Je crains que le « ticket obligatoire » suscite des réactions contraires : « je paie ; je fais ce que je veux et je récupère ma mise en me laissant aller à mes bas instincts de citoyen lésé ( tout ce luxe qui ne m’appartient pas) et exploité ( ça continue à profiter toujours aux mêmes) » :: Geneviève
- En tant que retraités nous allons tous les jours dans le parc du Château et nous ne comprenons pas qu’il nous soit demandé de payer dans ce parc public :: Jean et Jeannette
- On pourrait au moins laisser les riverains accéder aux jardins :: Monique
- Merci de revenir à la situation en vigueur en 2008. Votre décision est inadmissible et insupportable :: Pascal
- Décision incompréhensible :: Bruno
- Déjà ne plus accéder à l’Orangerie du petit Trianon nous prive de pouvoir suivre l’évolution des fleurs au printemps comme la glycine et les enfants de jouer à cache-cache derrière la pluie de feuilles :: Nita
- Je suis venu habiter il y a trente ans près d’un parc public et je me retrouve voisin d’un Disneyland. Nous avons deplus en plus les nuisances de la proximité du parc (autocars, bruit etc.) en en ayant perdu tous les avantages, merci Mme Albanel et Mr Aillagon :: François
- Soyons raisonnables : les versaillais ont besoin de l’accès libre au château, à ses jardins et Trianons. A-t-on réfléchi qu’ ils ne seraient que quelques centaines parmi des millions de visiteurs annuels. Financièrement, le manque à gagner serait quasi symbolique dans les recettes du Château. En revanche leur présence en ferait un lieu vivant et surtout pour les jardins pas seulement un musée ou une prestation raffinée pour étrangers. Coté recettes, on pourrait proposer aux versaillais résidents d’adhérer à une association dont la carte, personnelle ou familiale et d’un prix non dissuasif, ouvrirait droit à aller et venir dans tout le Domaine. Ce serait là une manière intelligente et novatrice de concilier finances et culture, intérêts de la Ville et du Château et qualité de vie à Versailles :: Paul
- Pourquoi empêcher les visiteurs d’aller admirer en toute simplicité la splendeur et la grandeur des jardins de Versailles... ? :: Elisabeth
- L’accès aux jardins de Versailles est de plus en plus restrictif et coûteux ; il est regrettable de ne plus pouvoir profiter à loisir de ce patrimoine si harmonieux et si riche en souvenirs ; je pense en particulier au Domaine de Marie-Antoinette, aux jardins du Petit Trianon :: Pierre
- Il faut informer les versaillais de votre actions au maximum, même si je reste persuadé que malheureusement, les pétitions ne servent à rien ! :: Clément
- Saurons-nous nous réunir pour stopper ces décisions qui laissent les citoyens derrière les grilles ! :: Serge
- Quelle idée incongrüe dans une ville où le tourisme reste à développer hors les visites « éclair » :: Yves
- Où vont nos libertés ? :: Jean-Michel
- née à Versailles !!! toujours entrée gratuitement !! il y en a assez :: Viviane
- Depuis 20 ans, j’apprécie les balades autour du hameau de la Reine aux beaux jours. Qu’elle ne fut ma surprise de devoir payer 20 euros pour avoir ce plaisir. Halte au Versailland où tout devient payant ! :: Françoise
- Enfant du Quartier Saint Louis, Habitant St-Cyr depuis 45 ans, passionné de l’histoire de Versailles, j’ai fait de ce lieu unique, mon loisir, la joie de mes marches, la joie de photographier, la joie d’y emmener mes amis et connaissances. Laissez nous continuer à admirer les fontaines de Francine, le génie de Mansart, La vision et l’acharnement de Le Nôtre, et la force imposante de ces lieux. J’y vais tous les dimanches matin marcher, puis boire un café à la flotille. J’y suis chez moi, comme les manants de toujours, pour me détendre, penser et suivre les saisons dans ce miroir d’histoire magique. Le Château ne sera jamais rentable, tout le monde le sait, et si je remercie les donateurs, je ne félicite pas l’état et les marchands du temple, de nous limiter au tour du Grand canal, gratuit pour combien de temps encore ? Venez boire un café avec moi vers 9h30/10h et nos échangerons nos impressions :: Régis
- Ce projet est inadmissible : le parc doit rester ouvert au moins aux versaillais :: Jacques
- Encore une occasion de vider les porte-monnaie ! A quand la taxe sur le droit de respirer ? Vive la culture accessible à tous ! :: France
- Très bonne initiative. merci beaucoup ! :: Aliénor
- Où irons-nous si vous nous fermez notre parc ? :: Renaud
- Il aurait été bon que le Château consulte préalablement le Conseil de quartier ; cette concertation aurait sûrement permis d’éviter cette décision regrettable :: Patrick
- Comment les versaillais peuvent-ils comprendre et partager les ambitions du château, s’ils ne peuvent plus considérer le parc comme leur espace libre d’accès, vital à leur versaillitude :: Patrice
- Je demande à pouvoir me promener gratuitement avec ma famille dans le parc du château, comme je l’ai fait pendant 10ans :: Bénédicte
- Je commence à comprendre pourquoi notre ancien maire voyait d’un mauvais oeil l’arrivée de Monsieur Aillagon au Château de Versailles. Pourrions nous envisager d’ appeler les Versaillais à bloquer l’accès au bassin de neptune. Quel action le conseil de quartier envisage t-il ? :: Rémi
- Sous Louis XIV les jardins étaient accessibles au peuple et gratuits bien sûr, ce régime était considéré comme absolu et autoritaire, où en sont nos libertés aujourd’hui ? le compromis trouvé précedemment en laissant le bassin de Neptune accessible était tolérable, c’est une nouvelle étape... la prochaine sera l’extension tout au long de l’année ! quelle époque formidable ! :: Anne-Gaëlle
- Le Parc est le Jardin de tous les Versaillais, il ne devrait pas être payant pour nous ! :: Romain
- Etape supplémentaire vers Versailles-Land !!! :: Benoist
- J’avais cru comprendre qu’il y avait une synergie indispensable entre la ville et le chateau ; quelle déception une fois de plus ... le français est incorrigible et incapable de discipline au profit de la communauté :: Pierre
- Pour faire perdurer la bonne entente entre Versailles et le château, merci de tenir compte du souhait de tous les habitants et plus... :: Agnès
- Ces restrictions d’accès pénalisent d’abord les riverains les moins fortunés : triste ! :: Ariane
- Avant : gratuit et ouvert. Maintenant, payant mais fermé. Vive la technocratie ! :: Norbert
- Pour les Versaillais, nous demandons une entrée à pied gratuite :: Simone
- Il est bien triste qu’au moment où la gratuité d’entrée dans les musées progresse, l’accès à une part croissante du patrimoine versaillais soit ségrégatif par l’argent. Si l’on voulait interdire la culture aux personnes les plus démunies, particulièrement en ces temps de cride sociale, on ne s’y prendrait pas autrement :: Gérard
- Depuis toute petite, je vais me promener dans le parc du château... j’aimerais pouvoir en faire profiter les enfants également. Le patrimoine est à tout le monde ! :: Diane
- Voisin du Parc depuis 25 ans, je constate depuis 2001 l’érosion de notre liberté d’aller dans l’espace et le temps : ce fut d’abord le petit Parc qui devint payant en week-end, puis le domaine de Marie-Antoinette tous les jours, puis les Trianons, puis le Bassin de Neptune, puis le mardi... Bref, à ce rythme, le domaine public n’est bientôt plus qu’un aimable souvenir. Il est tout de même étonnant que la gestion privée d’un Domaine Public, le transforme en domaine privé... Cette accélération de changement de statut ( Public / privé ) pénalise d’abord les familles ! Où se trouve la transmission culturelle vers nos jeunes si la culture devient privée ? Il est évident que ceci n’est pas conforme à notre tradition culturelle :: Arnaud
- Je suis né à Versailles en 1945. Ma mère nous emmenait souvent nous promener dans le parc du chateau... Librement à pied... Aujourd’hui, ce n’est plus possible pour les Chesnaysiens avec leurs enfants, sinon dans l’allée centrale jusqu’au canal !!! Bravo à l’écologie, la ballade à pied devient trop longue pour des enfants et trop chère pour la répèter plusieurs fois dans l’année... L’entrée de la ferme se trouve à environ 200 m de la porte St Antoine... Merci à tous ces énarques du porte feuille ! :: Jean-Louis
- Personne ne devrait avoir à payer pour l’accès à ce bassin. Nous comprenons que le Château et les jardins à la française qui se situent entre le bâtiment et le Grand Canal soient payant. En revanche, faire payer l’entrée du Bassin de Neptune, ce serai comme faire payer l’entrée de la Pièce d’Eau des Suisse, ou encore l’entrée du Champs de Mars, Luxembourg, ou Monceau. Aberrant, n’est ce pas ? :: Alix
- Une nouvelle manière de pratiquer la ségrégation sociale culturelle et de loisirs seul ou en famille :: Anne-Marie
- En plus du reste, inclure le Grand Trianon et son parc dans le « Domaine de Marie-Antoinette », c’est une aberration historique ! :: Jean-François
- Je ne vois pas pourquoi les versaillais devraient payer pour certains accès, alors que le parc fait physiquement partie de la ville... cela ne remplira pas les caisses ! Typiquement, je n’irais plus, et je pense que je ne serais pas la seule !!! À quand le jardin des Tuileries payant pour les parisiens ? :: Albane
- Echangerais élucubrations Jeff- Koonesques contre gratuité du parc aux Versaillais (forcément) rétrogrades :: Guillaume
- Gratuité pour les versaillais au moins ! :: Guillaume
- Une politique de la culture digne de ce nom devrait, au lieu de rendre payant l’accès au patrimoine national, faire tous les efforts possibles pour attirer les visiteurs, notamment par la gratuité. Prenons exemple sur la ville de Washington D.C. (c’est à la mode en ce moment). Quel plaisir que de pouvoir, à tout moment, entrer gratuitement au Smithsonian admirer une oeuvre ou deux et revenir quand on le souhaite... L’accès au parc est le premier pas du voyage vers les trésors du château :: Ph. Denier
- Le parc doit rester gratuit :: Lionel
- Je souhaite que cette pétition soit prise en compte par M. Aillagon :: Daniel
- Empécher les gens de rêver, de goûter l’harmonie, la beauté, d’éveiller les enfants à l’art. Que devient l’humanisme et il y aurait encore beaucoup de choses à dire ! :: Nicole
- Parfaitement. Versailles est un patrimoine public et doit le rester. Nous payons suffisamment de taxes d’habitations, foncières et de frais de mutation pour que les Parcs du Château de Versailles et de Trianon restent acessibles démocratiquement à tous et montrer également aux étrangers que nous savons faire preuve de magnanimité :: Stéphanie
- monsieur le ministre,
Votre réponse au blog « le Louvre pour tous » m’a choqué tant elle est sous tendue de violence. En effet dire implicitement que les versaillais ne seraient pas respectueux de leur « lieux de promenade » est insensé, puisque vous ne pouvez pas affirmer qu’ils sont moins respectueux que les touristes hollandais, chinois ou autre, se restaurant à la va-vite. Au contraire je crois que les versaillais sont d’autant plus attachés à leur patrimoine, à l’instar de leur dons après la tempête, ou la rénovation de certaines statues et la promotion de la qualité du château dans leur entourage. Je ne sais pas si l’on peut dire qu’il s’agit d’une « mesure mercantile », néanmoins, la volonté de tout rendre payant, n’est pas animé que par le désir d’embellir le patrimoine de Versailles. Aussi beaucoup pensent que le château tient une place très singulière dans le coeur des versaillais, et se détacher de cette ville serait vraiment enlever le charme si unique à ce château et supprimer toute bonne volonté de participation à l’embellissement du château de la part des privés :: commentaire de Thomas sur le blog de J.-J. Aillagon
- Notre château et son parc= la vie de nos familles :: Guy
- À deux pas du parc, quelle amertume et frustration de ne plus pouvoir continuer d’aller contempler les massifs de fleurs et les voir s’épanouir à toute heure du jour !!! :: Clara
- Je pensais écrire une lettre au Château pour me plaindre de l’accès de plus en plus restreint au domaine quand j’ai eu vent de cette pétition, qui aura certainement beaucoup plus de poids. Nous habitons un appartement à 300 m de l’entrée du Bassin de Neptune et nous ne pouvons même plus y aller ! Merci pour les promenades du week-end ! Rendez-nous l’accès libre au Parc, au moins pour les Versaillais et les habitants des villes autour de Versailles... :: Hélène
- Depuis 60 ans, je fréquente le parc de versailles et n’accepte pas de payer 10 euros pour aller au Hameau de la Reine :: Huguette
- Au pire, revenir comme autrefois à un abonnement de 20€/an pour avoir accès à tout le Domaine, sans restriction. Nous comptions beaucoup sur notre nouveau Maire à Versailles pour nous défendre... :: Alain
- Lorsque nous sommes arrivés à Versailles, il ya 6 ans, le jardin de Neptune était une de nos promenades préférées, notamment le week-end où l’on pouvait venir écouter de la musique et rencontrer des amis. Nous avons vu l’accès du bassin commencer à se fermer avec l’épisode des échaffaudages (nécessaires aux spectacles de nuit) et cela continue aujourd’hui. Il semblerait qu’il y ait une volonté de la part de la direction du chateau de s’isoler de la ville et de ses habitants. Les prix pratiqués ne nous permettront plus d’y aller, sauf de façon exceptionnelle :: Morgane
- Nous autres versaillais avions l’habitude de nous balader en famille, voir les animaux et tout cela sans aucune dégradation (contrairement à bien des étrangers beaucoup moins soucieux du parc). Cette volonté de rendre tout payant, surtout en noyant les tarifs (pour chaque zone du château) est inadmissible, de surcroît il n’y a aucune réduction pour les versaillais. Ce parc devient une sorte de Disneyland, et ne met pas à l’honneur la gestion du château (cf koons etc..) :: Thomas
- Outre l’aspect historique, l’ouverture du Hameau de la Reine permettait à nos enfants citadins de voir « en vrai » des poules, canards, ânes, moutons... il semble que les enfants n’intéressent personne puisqu’ils ne votent pas et ne payent pas d’impôts... :: Alan
- J’aime promener mon fils dans les allées du Parc et je n’ai pas envie de payer pour continuer à le faire :: Cyrielle
- LIRE LES MESSAGES DE LA PAGE 1 : cliquez ici

:: Louvre pour tous | 1er/09/2009 | 09:26 | 8 commentaires

© Louvre pour tous / Interdiction de reproduction sans l'autorisation de son auteur, à l'exception des textes officiels ou sauf mention expresse

RETOUR HAUT DE PAGE

EN COMPLÉMENT


- POUR SIGNER LA PÉTITION > cliquez ici
- TÉLÉCHARGEZ LE TRACT D’INFORMATION > cliquez ici
- FORUM DE DISCUSSION > cliquez ici
- ENVOYEZ-NOUS VOUS AUSSI UN MESSAGE > cliquez ici

DÉJÀ EN 2006
En juillet 2006, Christine Albanel, présidente de l’établissement public du château de Versailles, créait l’espace commercial « Domaine de Marie-Antoinette », rendant payants le Hameau de la Reine et les jardins du Petit Trianon pendant toute la haute saison et les fermant le matin pendant les plus beaux mois de l’année. Lire ici les protestations



VOS COMMENTAIRES


22.04.2016 | rocadoudou |

Bonjour Il fut un temps où aller visiter les châteaux et ses jardins était un plaisir. Maintenant, C est un calvaire pour notre porte monnaie. Tout est payant même les jardins ! C’est scandaleux !!!


29.08.2011 | Youpi |

A monsieur « François » : Les jardins n’étaient pas gratuits sous Louis XIV. Au tout début de l’installation de la Cour oui. Mais dégradations, arrachages de fleurs, commerces illégaux et prostitution ont amenés sa fermeture. Les abus des visiteurs ont menés à sa fermeture...Comme aujourd’hui ! Il fallait alors acheter des jetons et à chaque entrée de bosquet on présentait son jeton pour entrer dedans. Cf : « Versailles côté jardin » de Ritchey Newton William.

Bernard Hasquenoph / Louvre pour tous, le 31/08/2011, à 20:15 |

A Youpi - Je ne connais pas l’anecdote des jetons et je n’ai hélas pas encore lu le livre de William Ritchey Newton mais je sais que si, à une époque du règne de Louis XIV, les bosquets, et non les jardins dans leur ensemble, ont été clos de grilles à cause de dégradations dues surtout à un manque de surveillance, en 1704, et le fait est très connu, Louis XIV décida de tout rouvrir au public. Je cite, rapporté par le marquis de Dangeau : Louis XIV ordonna « qu’on ôtât toutes les grilles qui enferment tous les bosquets et [voulut] que tous les jardins et toutes les fontaînes soient pour le public. ». Dix jours plus tard, le roi confirmait sa décision : « Le Roi partit de Meudon à deux heures et demie pour venir ici [à Versailles], où il se promena jusqu’à la nuit dans ses jardins ; il fait ouvrir beaucoup d’allées nouvelles dans ses bosquets, qui embelliront fort le jardin qu’il abandonne au public ; il n’y aura plus rien de renfermé que le Labyrinthe ». Ces informations sont contenues dans l’article que j’avais publié en mai 2009 (le livre de Mr Ritchey Newton n’était pas encore paru) : « Jardins de Versailles, trois siècles de gratuité ». Bien à vous


29.08.2011 | Youpi |

Non mais sérieusement il faut arrêter ! Le jardin de Versailles n’est pas un jardin communal !!!!!

Ceux qui se plaignent de son accès restreint n’en on rien à faire du jardin ! Le fait que les Dômes tombent en miette, que les fleurs soient piétinées, idem pour les pelouses qui ne ressemblent plus à rien ! Le but et ce qui fait la grandeur du jardin français c’est quand même que tout soit impécable ! Alors, moi qui suis une VRAIE amatrice de jardin et de patrimoine, ça m’embète profondément de voir des bout de pelouse devenir de la terre, des fleurs piétinées, des pique-niqueurs (voir Neptune les jours de beau temps) sur les pelouses (qui sont interdites je le rappelle, > voir le règlement à CHAQUE grilles) et laisser leur détritus, voir les mères de familles faire pisser leur môme sur le piédestal d’une statue en marbre (Neptune également) ! Les gens ne respectent plus rien et surtout pas le patrimoine ! Si vous voulez pique niquer le parc vous accueille avec plaisir, mais pas le jardin français !!

Le jardin payant oui. Pour une famille ça fait cher oui. Mais pour les riverains ou les habitués en général, l’abonnement est de 20e à l’année ! En 2 fois c’est amortis, et comme m’a dit ma chère grand-mère (Versaillaise depuis 77 ans) : « après tout qu’est ce que 20e, ça tombe facilement du porte monnaie, et si c’est pour voir ce magnifique jardin alors oui.. »

LE JARDIN DE VERSAILLES N’EST PAS UNE AIRE DE PIQUE-NIQUE OU D ATTENTE DU COUR DE VIOLON DU PETIT DERNIER, C’EST UN MUSEE A CIEL OUVERT, OU L’ON SE DOIT DE RESPECTER LE PATRIMOINE.

Accès payant = surveillance de tous les bosquets. Moi je suis pour !

ps : pour le sujet des impôts... Le château est un EPA : Le but d’un EPA est d’être autosuffisant financièrement > L’Etat ne payent que les fonctionnaires qui y travaillent, soit moins de 10% du personnel, soit moins de 100 personnes !!!! Le reste...et bien se sont les billets qui le paye, ainsi que les Mécènes pour les grands travaux et projets !!! D’où les billets cher et le jardin français de plus en plus payant ! Enfin, pour comparaison : les jardins de Vaux le Vicomte sont payant TOUTE L’ANNEE et à 7e ! Sauf que les jardins de Vaux n’ont pas 55 fontaines, ni 80 hectares de jardin français...

Bernard Hasquenoph / Louvre pour tous, le 31/08/2011, à 20:26 |

A Youpi - Je ne sais pas ce qui vous permet d’affirmer que ceux qui se plaignent de l’accès restreint de certaines zones des jardins de Versailles n’en ont rien à faire et quelle prétention d’affirmer que vous seule êtes « une VRAIE amatrice de jardin et de patrimoine ». Tout le monde ici est pour des jardins bien entretenus et respectés. Je vous trouve bien naïve de penser que parce qu’ils seraient payants, ils seraient mieux protégés. Puisque vous connaissez bien le domaine, vous savez aussi sans doute que pas mal de dégradations proviennent des visiteurs eux-mêmes, souvent par négligence et sans imaginer que leur comportement puisse avoir un effet néfaste sur les lieux. Je pense notamment aux touristes qui grimpent sur les statues pour se prendre en photos. La question n’est peut-être pas tant de les rendre payants mais d’instaurer une surveillance suffisante. Ce qui, malgré que les prix augmentent toujours, n’est pas mieux assuré par manque criant de personnel. Comme quoi.


14.06.2011 | SAROCCHI |

donateur d’un arbre dans les jardins du trianon, je suis tombé sur une porte close (a moins d’acquitter le droit d’entrée)pour m’y rendre j’ai deja ecrit a la direction du chateau il y a deux mois puis au blog de Mr Baraton sans réponse a ce jour (même de courtoisie)

je soutiens donc votre action

Bernard Hasquenoph / Louvre pour tous, le 14/06/2011, à 12:25 |

Effectivement, curieuse manière de remercier les donateurs : ingratitude et silence méprisant... Bien à vous


27.01.2011 | FF |

Il serait temps de relancer cette action avec la fermeture scandaleuse des grilles entre le bassin de Neptune et la Ville depuis novembre 2010- La Direction de Versailles ne daignerait pas répondre au Maire de Versailles qui leur a écrit. La ville se trouve coupée des jardins.

On pourait aussi signaler la fermeture du hameau de la Reine côté Porte Saint Antoine avec des petits 2 km de plus à faire à pied et la grille du trianon côté grand canal.

Quant au sens de l’accueil des employés ...effrayant

une amie de Versailles (membre de l’AAV)


LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé dans le respect des lois et règlements en vigueur et du droit des personnes.



NOTES



RECHERCHER DANS TOUT LE SITE

Version imprimable de cet article Version imprimable

PAR LE FONDATEUR DE LOUVRE POUR TOUS


EN LIEN




UNE CITATION, DES CITATIONS
« En France, on travaille dans le service public, en Amérique, on travaille pour le public » Nathalie Bondil, directrice du Musée des beaux-arts de Montréal, TÉLÉRAMA | 14.09.16
d'autres citations [...]