LOUVRE POUR TOUS

Accueil > Musées > Mobilisations

Le Cabinet des médailles plus ancien musée de France menacé de disparaître

Louvre pour tous | 4/02/2010 | 08:49 | 1 commentaire


Situé au sein de la Bibliothèque nationale de France (BnF), à Paris, le Cabinet des médailles et des antiques tire son origine des collections des rois de France. Le projet de rénovation de la BnF prévoit son absurde disparition. Une association s’est constituée pour s’y opposer. Nous lui donnons ici la parole et vous invitons vivement à signer la pétition de sauvegarde de ce musée unique et gratuit

JPG - 38.1 ko
Le Grand Camée de France © DR

04.02.10 | LE PLUS ANCIEN MUSÉE DE FRANCE - Intégré au sein de la Bibliothèque nationale de France sous le nom de Département des monnaies, médailles et antiques, le musée est malheureusement mis en sourdine depuis plusieurs années : sa superficie réduite (540 m2) ne lui permet d’exposer qu’une part très restreinte de ses collections, ses moyens matériels sont indigents, et aucune publicité ne lui est faite, y compris lors des expositions temporaires qui y ont été organisées. Peut-être même n’en aviez-vous jamais entendu parler ?!

Le Cabinet des médailles et antiques est le plus ancien musée de France. Ouvert dès le XVIIe siècle, il a pour point de départ le trésor des rois de France. Au fil des siècles, il s’est enrichi de collections de premier plan (antiques du comte de Caylus, donation du duc de Luynes, legs Froehner...), et au travers des saisies révolutionnaires (trésor de l’abbaye de Saint-Denis). Particulièrement riche en céramique grecque, pierres fines, numismatique, marbres romains, orfèvrerie, ivoires, bronzes de toutes époques, ses collections font référence dans tout ces domaines.

Le sort même du Cabinet des médailles et antiques suscite aujourd’hui les plus vives inquiétudes. Le projet de rénovation de la Bibliothèque nationale de France dans le quadrilatère Richelieu à Paris prévoit en effet la disparition du Musée.

L’Association pour la sauvegarde du Musée des médailles et antiques a donc été créée en janvier 2010 pour assurer sa défense et permettre sa remise en valeur. Vous êtes cordialement invités à nous y rejoindre.

JPG - 41.6 ko
© DR

LE CABINET DES MÉDAILLES EN PÉRIL
Depuis plusieurs années, le musée du Cabinet des médailles et antiques est victime d’un manque de moyens criant (système de climatisation des vitrines en panne, éclairage défaillant…) et ne bénéficie d’aucune publicité ni signalétique, tout au plus de vieilles affiches défraichies qui subsistent autour du bâtiment. Malgré les réclamations du public, il n’y a plus de Guide du Musée disponible...

Mais le coup de grâce va lui être porté par le projet de rénovation du quadrilatère de la BnF Richelieu s’il est mené tel quel à son terme. Le projet prévoit en effet la disparition de « l’entité Musée » et de ses salles d’exposition, et la mise en réserves des 1.500 œuvres actuellement exposées (sur 550.000), auxquelles le grand public n’aurait désormais plus accès. Sous quel prétexte ? On ne le dit pas.

Le projet de rénovation d’ensemble du quadrilatère Richelieu révèle par ailleurs des insuffisances. La galerie Mazarine, où seraient installées une dizaine d’œuvres, et qui est présentée par la direction comme un substitut au Musée, est prévue dans les plans de l’architecte Bruno Gaudin comme une voie de circulation, non comme un musée (dont l’espace serait de toute façon insuffisant pour accueillir toutes les œuvres). Le coût d’un aménagement muséal de cette galerie dite pompeusement « Galerie des trésors » n’est de toute façon pas inclus dans le budget du projet Richelieu.

D’autre part, la Salle ovale, de l’architecte Jean-Louis Pascal, a été présentée comme le cœur du projet et sa mise en valeur est supposée justifier la disparition de l’escalier d’honneur... de Pascal ! Pourtant, à ce jour, aucun contenu ne semble avoir été prévu pour cette salle de 1.000 m2, malgré le manque de place dont se plaignent tous les départements de la BnF – Richelieu. Ne serait-ce pas un lieu possible pour le musée ? D’autres solutions sont envisageables, à commencer par le maintien du Musée dans son emprise actuelle, à savoir la majestueuse salle des colonnes, conçue à cet effet par Pascal, la salle dite du Grand Camée, la salle de Luynes, et moyennant des aménagements, le salon Louis XV. Mais la direction de la BnF a décidé de réserver la salle des colonnes à un autre usage, non encore défini...

Sans même compter avec l’obligation juridique d’exposition liée à une partie des collections (par exemple, la donation du duc de Luynes : 1.000 œuvres, la donation Janzé...), les personnes sincèrement attachées à la préservation et à la mise en valeur du patrimoine ne peuvent se résoudre à la disparition du Musée des médailles et antiques et au saccage de l’œuvre d’un grand architecte.

A la veille du début de travaux très coûteux pour le contribuable, il est inquiétant de constater les flottements, contradictions et vides persistants du projet. Ce qui devait être la rénovation du quadrilatère Richelieu semble en voie de reproduire les errements dans la conception du bâtiment de Tolbiac – dont le fonctionnement engloutit quelque 10 % du budget du Ministère de la Culture – et ses immenses halls surnuméraires dont on ne sait que faire. Comme si la BnF était condamnée à répéter en boucle le même scénario.

 :: Association pour la sauvegarde du Musée des médailles et antiques
Site Internet : www.cabinetdesmedailles.net
Mail : info@cabinetdesmedailles.net

SIGNEZ LA PÉTITION
« Sauvons le plus ancien musée de France »
http://jesigne.fr/sauvonsleplusancienmuseedefrance

VISITEZ LE MUSÉE
Cabinet des médailles et antiques
Bibliothèque nationale de France
Département des monnaies, médailles et antiques
en haut du grand escalier d’honneur, ou par l’ascenseur, 1er étage
58, rue de Richelieu
75002 Paris

Métro : Bourse, Palais Royal - Musée du Louvre ou Pyramides

Ouvert du lundi au vendredi de 13h à 18h
Le samedi fermeture à 17h
Le dimanche ouverture de 12h à 18h
Tarif : gratuit

 :: L’ARCHÉOLOGUE FRANCOIS QUEYREL INTERVIEWÉ
SUR RADIO FRÉQUENCE PROTESTANTE | 06.02.10 ::



Le Musée du Cabinet des Médailles menacé de disparition ? envoyé par sacramon

D’AUTRES VIDÉOS SUR LOUVREPOURTOUS TV

:: Louvre pour tous | 4/02/2010 | 08:49 | 1 commentaire

© Louvre pour tous / Interdiction de reproduction sans l'autorisation de son auteur, à l'exception des textes officiels ou sauf mention expresse

RETOUR HAUT DE PAGE

EN COMPLÉMENT



VOS COMMENTAIRES


7.06.2011 | boischampion | http://www.stage-heraldique.fr

Bonjour, Je trouve par hasard cette intervention sur un aspect du patrimoine. Je constate depuis plusieurs mois une destruction définitive des possibilité pour le public et les chercheurs modestes de pouvoir mener des études sur des objets ou des ouvrages anciens du patrimoine. Nul ne pourra alors s’indigner de la perte de connaissance et d’intérêts du public pour la chose ancienne qui ira de pair avec la perte de repaires historiques et d’identité.


LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé dans le respect des lois et règlements en vigueur et du droit des personnes.



NOTES



RECHERCHER DANS TOUT LE SITE

Version imprimable de cet article Version imprimable

PAR LE FONDATEUR DE LOUVRE POUR TOUS





UNE CITATION, DES CITATIONS
« En France, on travaille dans le service public, en Amérique, on travaille pour le public » Nathalie Bondil, directrice du Musée des beaux-arts de Montréal, TÉLÉRAMA | 14.09.16
d'autres citations [...]