LOUVRE POUR TOUS

Accueil > Musées > Mobilisations

Sauvons les musées italiens

Bernard Hasquenoph |

Louvre pour tous | 19/11/2008 | 11:11 |


Le gouvernement de Berlusconi projette de nommer à la tête des musées italiens le numéro un de Mcdonald’s pour faire du business. Un mouvement de protestation internationale s’organise

Mario Resca a été finalement confirmé dans ses fonctions malgré la pétition qui avait recueilli plus de 7000 signatures du monde entier. Pour la France, on y trouvait des noms aussi prestigieux que Michel Laclotte, Pierre Rosenberg, Jean Clair, Jean-Pierre Babelon ou Roland Recht.

-  Pétition en fin d’article
-  Citations

19.11.08 | TELLE POURRAIT ÊTRE BIENTÔT l’identité visuelle des musées d’Italie. Le ministre de la Culture Sandro Bondi vient d’annoncer la nomination prochaine, sans l’appel à candidature habituel, d’un « super manager » à leur tête, en la personne de Mario Resca, dirigeant de McDonald’s Italie pendant 12 ans [1].

Si la nouvelle n’était déjà en soi suffisamment stupéfiante, ce sexagénaire, ami de Silvio Berlusconi, avoue ne rien connaître à l’univers de l’art, pas plus qu’il ne s’y connaissait en frites en prenant la tête de Mcdo répond-t-il en substance à la presse italienne. Le choix de sa nomination se justifie par la mission principale qui lui serait confier : faire du business avec les trésors artistiques que possèdent l’Italie depuis des siècles en développant une politique commerciale de prêt des oeuvres s’inspirant du modèle... français.

Ces dernières années, non sans tapage et polémique, le musée du Louvre s’est en effet lancé, sous couvert d’échanges culturels, dans des opérations extrêmement juteuses à Atlanta, aux Etats-Unis ou avec le fameux projet Louvre Abu Dhabi. La vulgarité des pratiques berlusconiennes jette ainsi un éclairage cru sur les pratiques de notre premier musée national. Mario Resca n’hésite pas à déclarer sans les précautions oratoires dont usent nos responsables culturels que les œuvres des musées sont « un gisement de pétrole à coût zéro » !

L’affaire déclenche fort heureusement une vive polémique en Italie et fait, depuis quelques jours, le tour du monde. Un mouvement de protestation internationale s’organise sous la houlette de l’association Ranuccio Bianchi Bandinelli qui appelle à pétitionner contre cette nomination qui doit être entérinée le 28 novembre, et plus largement contre une politique commerciale qui dénaturerait les missions essentielles des musées.

Comme l’écrit la Repubblica avec un humour à la mesure du cynisme de l’histoire : « On oublie que le patrimoine culturel ne doit pas être exploité mais protégé, préservé et transmis aux générations futures. Les musées ne sont pas des entreprises. Nommer un historien de l’art à la tête de McDonald’s aurait le même effet et susciterait la même indignation. »

:: Bernard Hasquenoph |

:: Louvre pour tous | 19/11/2008 | 11:11 |

© Louvre pour tous / Interdiction de reproduction sans l'autorisation de son auteur, à l'exception des textes officiels ou sauf mention expresse

RETOUR HAUT DE PAGE

EN COMPLÉMENT

PÉTITION
La pétition s’est close le 27 novembre. Elle a recueilli plus de 7000 signatures du monde entier annonce l’association Ranuccio Bianchi Bandinelli qui la présentera en conférence de presse à Rome début décembre. Pour la France, on trouve des noms aussi prestigieux que Michel Laclotte, Pierre Rosenberg, Jean Clair, Jean-Pierre Babelon ou Roland Recht.

Pour consulter la pétition sur le site de l’association, cliquez ici.

+ d’infos sur LA TRIBUNE DE L’ART qui nous a inspiré l’essentiel de notre article.

CITATIONS
- « Les biens culturels sont pour l’Italie une sorte de pétrole que nous n’avons jamais réussi à faire fructifier et qu’il serait bon de valoriser en ces temps de crise économique. »
Sandro Bondi, ministre italien de la Culture, IL GIORNALE |18.11.08
- « Je ne me suis jamais occupé de biens culturels, mais je fréquente les musées. Je ne connaissais rien à la restauration avant de diriger McDonald’s, ni au jeu avant de gérer un casino. »
- « Je veux faire en sorte d’attirer en Italie un tourisme culturel de masse. Travailler sur l’image, faire du marketing et faire circuler nos oeuvres dans le monde. Les ressources culturelles doivent dégager des profits. »
Mario Resca
Citations in « De McDo aux musées » par Philippe Ridet, LE MONDE | 21.11.08

JPG - 59.7 ko
Logo à utiliser librement et sans modération


Aperçu et liste des musées italiens



VOS COMMENTAIRES


LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé dans le respect des lois et règlements en vigueur et du droit des personnes.



NOTES

[1] Mario Resca a été président de McDonald’s Italie de 1995 à 2007. Depuis il mène de multiples activités dans la sphère commerciale, il préside notamment CONFIMPRESE, organisation qui réunit plusieurs entreprises dont McDonald’s pour le développement de la franchise.



RECHERCHER DANS TOUT LE SITE

Version imprimable de cet article Version imprimable

PAR LE FONDATEUR DE LOUVRE POUR TOUS


EN LIEN




UNE CITATION, DES CITATIONS
« En France, on travaille dans le service public, en Amérique, on travaille pour le public » Nathalie Bondil, directrice du Musée des beaux-arts de Montréal, TÉLÉRAMA | 14.09.16
d'autres citations [...]