LOUVRE POUR TOUS

Accueil > Musées > Musée d’Orsay > No photo au musée d’Orsay

Un député UMP dénonce l’interdiction de faire des photos au musée d’Orsay

Bernard Hasquenoph |

Louvre pour tous | 24/06/2010 | 14:01 |


Patrick Beaudouin interpelle Frédéric Mitterrand sur une mesure qu’il considère comme allant « à l’encontre de l’objectif de démocratisation culturelle » des musées et monuments nationaux

JPG - 30.9 ko
Horloge du musée d’Orsay ©BH

24 juin 2010 | EXCLU - Patrick Beaudouin, député UMP du Val-de-Marne et maire de Saint-Mandé, vient d’adresser une question écrite à Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de la Communication, au sujet de la récente interdiction faîte aux visiteurs du musée d’Orsay de pouvoir prendre des photos, tant des oeuvres exposées que du bâtiment lui-même. Mesure dénoncée depuis le départ par la CGT du musée, nous avions révélée l’information il y a deux semaines dans notre article « Le musée d’Orsay interdit les photos » entraînant une avalanche de protestations sur le livre d’or virtuel du musée d’Orsay qui a eu l’honnêteté de les publier. M. Baudouin considère le droit de photographier dans les musées et monuments nationaux comme participant à l’objectif de démocratisation culturelle, plaçant avec justesse la question au niveau européen.

QUESTION AU MINISTRE DE LA CULTURE
« M. Patrick Beaudouin attire l’attention de M. le ministre de la culture et de la communication sur la possibilité de prendre des photographies dans les musées et monuments nationaux. Voici quelques années, le musée du Louvre avait édicté une interdiction partielle de photographier les oeuvres d’art, avant d’y renoncer. Le musée d’Orsay vient de mettre en place une interdiction générale. Ces interdictions sont généralement présentées comme inspirées par le souci du confort du visiteur et de la fluidité des visites, même si beaucoup y voient aussi, sinon davantage, des motivations pécuniaires. Ces décisions soulèvent un certain nombre de questions. Il est permis de s’interroger sur la légitimité d’interdire la reproduction d’oeuvres appartenant au patrimoine public, par des visiteurs ayant payé leur billet. Si la possibilité demeure d’obtenir des musées et monuments des reproductions photographiques, leur coût, souvent très élevé, peut conduire à remettre en cause la diffusion du patrimoine artistique auprès d’un large public, notamment par l’intermédiaire d’Internet. Il lui demande, en conséquence, quelles mesures il entend prendre à l’égard de ces interdictions, susceptibles d’aller à l’encontre de l’objectif de démocratisation culturelle. Comme la question n’est pas propre à la France, il souhaiterait aussi savoir s’il envisage d’évoquer le sujet au niveau européen. »
Question écrite n°81937, publiée au Journal Officiel le 22.06.10

JPG - 382.3 ko
Au musée d’Orsay © Bernard Hasquenoph | 07.09

:: Bernard Hasquenoph |

:: Louvre pour tous | 24/06/2010 | 14:01 |

© Louvre pour tous / Interdiction de reproduction sans l'autorisation de son auteur, à l'exception des textes officiels ou sauf mention expresse

RETOUR HAUT DE PAGE

EN COMPLÉMENT



VOS COMMENTAIRES


LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé dans le respect des lois et règlements en vigueur et du droit des personnes.



NOTES



RECHERCHER DANS TOUT LE SITE

Version imprimable de cet article Version imprimable

PAR LE FONDATEUR DE LOUVRE POUR TOUS





UNE CITATION, DES CITATIONS
« En France, on travaille dans le service public, en Amérique, on travaille pour le public » Nathalie Bondil, directrice du Musée des beaux-arts de Montréal, TÉLÉRAMA | 14.09.16
d'autres citations [...]