LOUVRE POUR TOUS

Accueil > Politiques

Jean-François Hebert chargé depuis Fontainebleau de penser le musée d’histoire de France

Bernard Hasquenoph |

Louvre pour tous | 23/09/2009 | 11:46 |



JPG - 29 ko
Jean-François Hebert © DR

23.09.09 | FRÉDÉRIC MITTERRAND a pris sa décision qui flottait dans l’air déjà depuis quelques temps : sur sa proposition Jean-François Hebert, ancien directeur de cabinet de Christine Albanel, a été nommé par Nicolas Sarkozy président du château de Fontainebleau, confirmant l’enarquisation des directions des grands musées au détriment de personnalités issues du sérail. En outre, il est chargé de mettre en œuvre le projet présidentiel de Musée d’histoire de France, pas forcément à Fontainebleau ce qui le place dans une curieuse position quant au choix du site puisque l’établissement qu’il va diriger est pressenti pour l’accueillir au même titre que les Invalides, le Grand Palais, le Palais de Chaillot et, son concurrent le plus sérieux le Château de Vincennes très actif pour l’emporter.

Après le Louvre, Versailles et le musée d’Orsay, le château de Fontainebleau, jusque là service à compétence nationale rattaché à la direction des musées de France, a été transformé en établissement public à compter du 1er juillet par décret du 11 mars 2009. Ce nouveau statut, qui s’inscrit « dans le cadre de la politique de modernisation des structures du ministère de la Culture et de la Communication, vise à favoriser le rayonnement et le développement d’un des plus beaux sites culturels de l’île-de-France » selon le ministère. Une modernisation qui ne profite pas forcément aux visiteurs mais transforme les établissements en véritables petites entreprises aux allures de boîtes privées. On en voit tous les effets pervers à Versailles.

Mais, J.-F. Hebert est également chargé de mettre en oeuvre le musée d’histoire de France voulu par Nicolas Sarkozy dont il a annoncé la création à Nîmes, le 13 janvier dernier. Ce musée à résonnance politique devra à la fois présenter les grandes séquences de notre histoire, être un « centre de valorisation de la recherche associant l’histoire à d’autres disciplines et une tête de réseau pour l’ensemble des établissements dont les collections et la programmation tendent à la connaissance d’un personnage, d’un territoire ou d’une période historique ». J.F. Hebert a donc la charge d’élaborer le projet scientifique et culturel de cette « Maison de l’histoire de France » selon la formule suggérée par Hervé Lemoine dans son rapport d’avril 2008, en s’appuyant sur un conseil scientifique. Selon le ministère, « l’objectif est de concevoir une institution qui sera porteuse d’un discours irréprochable tout en se situant à la pointe de la modernité en termes de muséographie et d’accueil du public ». Ainsi, juge et partie, devra-t-il avancer dans le choix du site pour accueillir le projet.

Jean-François Hebert est conseiller maître à la Cour des comptes, il a été secrétaire général pour l’administration du ministère de la défense de 1997 à 2002 et président de la Cité des sciences et de l’industrie de 2002 à 2007, et jusqu’en juin dernier, directeur du cabinet de Christine Albanel, ministre de la Culture et de la Communication.

Lire la lettre de mission de Jean-François Hebert pour le musée d’histoire de France : cliquez ici

 :: MUSÉE D’HISTOIRE DE FRANCE ::



 :: NICOLAS SARKOZY À NÎMES | 13.01.09 ::


 :: CHÂTEAU DE FONTAINEBLEAU ::

D’AUTRES VIDÉOS SUR LOUVREPOURTOUS TV

:: Bernard Hasquenoph |

:: Louvre pour tous | 23/09/2009 | 11:46 |

© Louvre pour tous / Interdiction de reproduction sans l'autorisation de son auteur, à l'exception des textes officiels ou sauf mention expresse

RETOUR HAUT DE PAGE

EN COMPLÉMENT



VOS COMMENTAIRES


LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé dans le respect des lois et règlements en vigueur et du droit des personnes.



NOTES



RECHERCHER DANS TOUT LE SITE

Version imprimable de cet article Version imprimable

PAR LE FONDATEUR DE LOUVRE POUR TOUS


EN LIEN




UNE CITATION, DES CITATIONS
« En France, on travaille dans le service public, en Amérique, on travaille pour le public » Nathalie Bondil, directrice du Musée des beaux-arts de Montréal, TÉLÉRAMA | 14.09.16
d'autres citations [...]