LOUVRE POUR TOUS

Accueil > Musées > Domaine de Versailles > Domaine de Marie-Antoinette

Les bons comptes de Trianon

30.07.2008 |

JPG - 12.9 ko
Dans les jardins du Grand Trianon
© Louvre pour tous

30.07.08 | A SON OUVERTURE à l’été 2006, le « Domaine de Marie-Antoinette », nouvel espace commercial lancé par la direction du domaine de Versailles pour profiter de la Marie-Antoinettemania, était censé retrouver « toute sa cohérence » grâce au rétablissement d’un système de clôture mis en place... sous Napoléon.

Ce système - « murs d’enceinte, portails, grilles et saut-de-loup » - englobait en fait les deux Trianons : le Petit Trianon rattaché effectivement à la mémoire de Marie-Antoinette bien que construit sous Louis XV mais aussi le Grand Trianon construit sous Louis XIV et réaménagé intérieurement dans un esprit Empire.

Nous dénoncions, à l’époque, l’incohérence manifeste de l’appellation « Domaine de Marie-Antoinette » d’un point de vue historique. Tout comme nous nous opposions au fait de rendre payants des jardins traditionnellement gratuits, qui plus est restreints à la visite uniquement l’après-midi, lésant touristes et riverains.

Au « Domaine de Mari-Antoinette », la politique tarifaire devait être la suivante : 9 € la visite, 5 € à partir de 16h, l’accès aux espaces intérieurs des deux châteaux ainsi que les quelques fabriques entrouvertes se terminant à 18h, l’ensemble du domaine fermant à 19h30.

Les personnes voulant profiter du tarif réduit à 5 € devaient donc presser le pas pour pouvoir profiter de l’intérieur de bâtiments disséminés dans un espace géographique suffisamment étendu pour se perdre si l’on ne connait pas bien les lieux.

Certainement trop de visiteurs cherchant à « profiter » d’une plage horaire moins coûteuse, montrant son parfait mépris pour le visiteur « pauvre » ou économe, et oublieux de sa mission de service public, la direction du Domaine national de Versailles vient de repousser la possibilité de profiter du tarif réduit à 17h, les espaces intérieurs fermant toujours à 18h, 18h30 pour le Grand Trianon. Autant dire que, dans ses conditions, le visiteur d’après 17h devra faire la visite en courant pour pouvoir visiter tous les espaces intérieurs. Inadmissible.

Seule bonne nouvelle, et preuve supplémentaire de l’absolue incohérence du dispositif, les jardins du Grand Trianon ont été rendus à la gratuité en toute discrétion, sans que le public en soit informé en amont (site internet, plaquette...) comme nous avons pu le constater nous-même le 26 juillet dernier. Du coup, l’accès des jardins du Petit Trianon ne peuvent se faire que par le château lui-même, par la maison du Suisse, ou, théoriquement, de l’autre côté, par la ferme, et plus du tout depuis les jardins du Grand Trianon qui en offrent pourtant plusieurs accès, tous fermés. Ce qui oblige à revenir sur la grande allée qui mène au Petit Trianon, ou à se perdre, loin, dans les jardins du Grand Trianon en espérant trouver une issue vers le Hameau de la Reine - en vain - et à découvrir, ainsi, quelques maisons de fonction de quelques salariés ou dirigeants privilégiés de l’établissement.

Et, ajoutant à la confusion, comme nous l’avons dénoncé en son heure et écrit à Jean-Jacques Aillagon, président du Domaine national de Versailles, qui n’a jamais daigné nous répondre, l’information vis-à-vis du public est toujours aussi lacunaire et trompeuse. Ainsi, toujours en ligne, à l’heure où nous publions cette brève, sur le site internet du Château, trouvons-nous plaquettes et dépliants, notamment le guide 2007-08 de visite, téléchargeables indiquant 16h pour le tarif réduit du « Domaine de Marie-Antoinette » alors que la rubrique « Horaires et tarifs » indique, elle, 17h ; nulle part l’on ne trouve l’information de la gratuité des jardins du Grand Trianon, pas plus que le Pavillon français soit, en ce moment, impropre à la visite du fait de travaux de restauration.

A Versailles, le visiteur n’est décidément bon qu’à payer. Autant de raisons qui nous poussent à réclamer encore et toujours le rétablissement de la gratuité d’accès aux jardins des deux Trianons et un tarif raisonnable pour visiter l’intérieur de ces deux châteaux. Comme depuis toujours.

© Louvre pour tous / Interdiction de reproduction sans l'autorisation de son auteur

RETOUR HAUT DE PAGE

EN COMPLÉMENT

VOS COMMENTAIRES

26.01.2017 | gracchus |

je suis né à Versailles,étant jeune nous jouions dans le hameau de la Reine ouvert GRATUITEMENT toute l’année.... c’est lamentable d’etre obligé de payer pour accéder à ce site.

14.08.2016 | foy |

Vrai le prix est decevant et les heures d ouverture encore plus

1er.02.2014 | Francis |

La ferme du hameau de la Reine, c’était l’endroit où les petits citadins pouvaient voir en vrai leur premières vaches, cochons, anes, canards et poules. C’est devenu une machine à fric, dont l’entrée est plus chère que le Louvre, et qui n’est meme pas gratuit le premier dimanche du mois.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé dans le respect des lois et règlements en vigueur et du droit des personnes.


NOTES


RECHERCHER DANS TOUT LE SITE
Version imprimable de cet article Version imprimable
SUR LE MÊME SUJET

piedlouvrepourtous
contact presse i credits i mentions legales
Copyright © Louvre pour tous 2008/2014 Tous droits réservés