LOUVRE POUR TOUS

Accueil > Musées > Domaine de Versailles > Versailles contemporain > Murakami Versailles

Art contemporain à Versailles, l’interview formulaire de Laurent Le Bon

Bernard Hasquenoph |

Louvre pour tous | 3/09/2010 | 21:49 |


D’une année sur l’autre, le commissaire des expositions d’art contemporain à Versailles refourguait le même texte de présentation à peine modifié, quel que soit l’artiste. Interview formulaire, souvenir de 2010.

« Des audioguides sont prévus pour les visiteurs. C’est heureux, car s’ils devaient compter sur le texte de présentation du commissaire de l’exposition, Laurent Le Bon - dont nous avons par ailleurs salué les débuts réussis comme directeur du Centre Pompidou - Metz -, ils resteraient sur leur faim. D’autant qu’il repasse les plats : dans un article hilarant du site Louvre pour tous (Louvrepourtous.fr) Bernard Hasquenoph compare les textes qu’il a consacré à Murakami et ceux sur ses deux prédécesseurs, Jeff Koons et Xavier Veilhan. Edifiant. » Harry Bellet, « Un Versailles pour petites filles en fleurs », LE MONDE | 15.09.10
JPG - 35.4 ko
Laurent Le Bon à Versailles ©BH

03.09.10 | C’EST EN PLONGEANT dans la communication officielle de l’événement Murakami Versailles et en la comparant avec celle des éditions précédentes qu’on s’est rendu compte que les textes de présentation étaient, d’une année sur l’autre, les mêmes à quelques lignes près. Du quasi copier coller.

Le plus drôle est celui de Laurent Le Bon, commissaire de tous les événements d’art contemporain à Versailles depuis 2004 et désormais connu du grand public comme directeur du Centre Pompidou-Metz. Son texte s’apparente à un formulaire où les artistes, comme leurs oeuvres, sont interchangeables. A l’exception d’un court paragraphe où il personnalise son propos, ce qui reste malgré tout plutôt curieux. D’où cette interview imaginaire, à partir de cet écrit démultiplié façon Warhol. En bas de page, les textes sources en lien, dans leur intégralité.

Laurent Le Bon, cette année d’art contemporain à Versailes est-elle un bon cru ?
- Murakami Versailles 2010 « Murakami Versailles est un moment exceptionnel qui voit le Château de Versailles renouer avec les artistes de son temps... »
- Veilhan Versailles 2009 « Veilhan Versailles est un moment exceptionnel qui voit le domaine de Versailles renouer avec les artistes de son temps... »
- Jeff Koons Versailles 2008 « Jeff Koons-Versailles est un moment exceptionnel qui voit le Château de Versailles renouer avec les artistes de son temps... »

Exceptionnel on n’en doute pas mais qu’en dire, rétrospective ou pas ?
- Murakami Versailles 2010 « Murakami Versailles est une promenade, un itinéraire, un parcours dans le « paysage-territoire » de Versailles. Pour sa première grande rétrospective en France, l’artiste présente dans quinze salles du Château et dans les jardins, plusieurs de ses oeuvres majeures. »
- Veilhan Versailles 2009 « Veilhan Versailles est une promenade, un itinéraire, un parcours dans le « paysage-territoire » de Versailles. Ce n’est pas une rétrospective de l’oeuvre de l’artiste. Ce ne sont que des commandes nouvelles. »
- Jeff Koons Versailles 2008 « Jeff Koons-Versailles est une promenade, un itinéraire, un parcours dans le « paysage-territoire » de Versailles. Ce n’est pas une rétrospective exhaustive de l’oeuvre de l’artiste qui n’a étrangement jamais fait l’objet d’une exposition monographique dans un musée français. »

Comment qualifieriez-vous les oeuvres de l’artiste choisi cette année ?
- Murakami Versailles 2010 « Ses créations, souvent des tours de force techniques, vont ainsi pouvoir être vues et appréciées par l’insaisissable grand public. »
- Veilhan Versailles 2009 « Ses oeuvres, souvent des tours de force techniques, vont pouvoir être vues et appréciées par l’insaisissable grand public. »
- Jeff Koons Versailles 2008 « Ses oeuvres partout reproduites vont enfin pouvoir être vues et appréciées comme oeuvres d’art qui sont d’ailleurs souvent des tours de force techniques, des chefs-d’oeuvre au sens propre du temps de la monarchie. »

Confronter le travail d’un artiste contemporain au chef-d’oeuvre éternel de Versailles, n’est-ce pas toujours repousser les limites ?
- Murakami Versailles 2010 « Surprenante mise en abîme que l’installation temporaire des oeuvres d’un des artistes les plus connus de la scène contemporaine dans un des monuments les plus fréquentés du monde. C’est la question de l’in situ qui est sous-jacente à cette proposition. »
- Veilhan Versailles 2009 « Intrigante mise en abîme que l’installation temporaire des oeuvres d’un des artistes les plus connus de la scène contemporaine dans un des monuments les plus fréquentés du monde. C’est la question de l’in situ qui est sous-jacente à cette proposition. »
- Jeff Koons Versailles 2008 « Belle mise en abîme que l’installation temporaire des oeuvres d’un des artistes les plus populaires dans un des monuments les plus fréquentés du monde. C’est la question de l’in situ qui est sous-jacente à cette proposition. »

Quelle est l’originalité, la particularité de la manifestation de cette année. Cherchez-vous à heurter ?
- Murakami Versailles 2010 « La radicalité de cette exposition nous semble différente tant par le lieu choisi que par la systématisation du parcours. Écho, dialectique, opposition, contrepoint… Il ne nous appartient pas de trancher. Ce moment unique veut avant tout susciter la réflexion sur la contemporanéité de nos monuments et l’indis¬pensable nécessité de la création de notre temps. »
- Veilhan Versailles 2009 "La radicalité de cette exposition nous semble différente tant par le lieu choisi que par le choix d’un parcours aux dimensions exceptionnelles privilégiant l’extérieur. Echo, dialectique, opposition, contrepoint… Il ne nous appartient pas de trancher. Ce moment unique veut avant tout susciter la réflexion sur la contemporanéité de nos monuments et l’indispensable nécessité de la création de notre temps.
- Jeff Koons Versailles 2008 "La radicalité de cette exposition nous semble différente tant par le lieu choisi que par la systématisation du parcours. Echo, dialectique, opposition, contrepoint… Il ne nous appartient pas de trancher. Ce moment unique veut avant tout susciter la réflexion sur la contemporanéité de nos monuments et l’indispensable nécessité de la création de notre temps."

Trouvez-vous franchement que les oeuvres d’aujourd’hui font le poids avec celles du passé ?
- Murakami Versailles 2010 « Notre-Dame de Paris, les Invalides, le Panthéon, le Louvre, Versailles, pour ne citer que quelques-uns des plus connus, sont de véritables mille-feuilles d’interventions, en leur temps contemporaines, à côté desquelles Murakami Versailles est d’une échelle plus modeste. Pourtant à chaque fois les mêmes objectifs : ne jamais réduire à néant le caractère singulier de tout geste artistique et ne jamais patrimonialiser l’irréductible imaginaire du créateur. »
- Veilhan Versailles 2009 « Notre-Dame de Paris, les Invalides, le Panthéon, le Louvre, Versailles, pour ne citer que quelques-uns des plus connus, sont de véritables mille-feuilles d’interventions, en leur temps contemporaines, à côté desquelles Veilhan Versailles est plus modeste. Pourtant à chaque fois les mêmes objectifs : ne jamais réduire à néant le caractère singulier de tout geste artistique et ne jamais patrimonialiser l’irréductible imaginaire du créateur. »
- Jeff Koons Versailles 2008 "Notre-Dame de Paris, les Invalides, le Panthéon, le Louvre, Versailles, pour ne citer que quelques-uns des plus connus, sont de véritables mille-feuilles d’interventions, en leur temps contemporaines, à côté desquelles Jeff Koons-Versailles est d’une échelle plus modeste. Pourtant à chaque fois les mêmes objectifs : ne jamais réduire à néant le caractère singulier de tout geste artistique et ne jamais patrimonialiser l’irréductible imaginaire du créateur."

Quels principes vous ont guidé pour la réalisation de cette manifestation culturelle tant attendue ?
- Murakami Versailles 2010 « Quelques principes qui nous ont guidé pour cette expérience unique de trois mois : éviter le piège de l’art contemporain « intégré » au monument historique ; (re)découvrir un lieu ; se réjouir de travailler avec un artiste vivant et des émotions, des échecs et des surprises qui en résultent ; donner du plaisir. »
- Veilhan Versailles 2009 « Quelques principes qui nous ont guidés pour cette expérience unique de trois mois : éviter le piège de l’art contemporain « intégré » au monument historique ; (re)découvrir un lieu ; faire appel au savoir-faire des acteurs du domaine, notamment les fontainiers ; se réjouir de travailler avec un artiste vivant et des émotions, des échecs et des surprises qui en résultent ; donner du plaisir. »
- Jeff Koons Versailles 2008 « Quelques principes qui nous ont guidé pour cette expérience unique qui ne dure que trois mois : éviter le piège de l’art contemporain « intégré » au monument historique ; (re)découvrir un lieu ; faire appel au savoir-faire des acteurs du domaine, notamment les jardiniers ; se réjouir de travailler avec un artiste vivant et des émotions, des échecs et des surprises qui en résultent ; donner du plaisir. »

En conclusion, Laurent Le Bon, comment résumer le concept ? Et, tout simplement, pourquoi Versailles ?
- Murakami Versailles 2010 « Une folie éphémère, un risque à prendre, car Versailles, autrefois « terrain d’expériences et laboratoire » multidisciplinaire des créations les plus audacieuses, notamment lors des fêtes, mérite ce regard artistique contemporain. »
- Veilhan Versailles 2009 "Une folie éphémère, un risque à prendre, car Versailles, autrefois « terrain d’expériences et laboratoire » multidisciplinaire des créations les plus audacieuses, notamment lors des fêtes, mérite ce regard artistique contemporain.« - Jeff Koons Versailles 2008 »Une folie éphémère, un risque à prendre, car Versailles, autrefois « terrain d’expériences et laboratoire » multidisciplinaire des créations les plus audacieuses, notamment lors des fêtes, mérite ce regard artistique contemporain."

Merci Laurent Le Bon

Pour lire les textes dans leur intégralité, cliquez sur les images

JPG - 20.8 ko

Koons Versailles 2008, p.6

JPG - 24 ko

Veilhan Versailles 2009, p.4

JPG - 29.6 ko

Murakami Versailles 2010


:: Bernard Hasquenoph |

:: Louvre pour tous | 3/09/2010 | 21:49 |

© Louvre pour tous / Interdiction de reproduction sans l'autorisation de son auteur, à l'exception des textes officiels ou sauf mention expresse

RETOUR HAUT DE PAGE

EN COMPLÉMENT



VOS COMMENTAIRES


LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé dans le respect des lois et règlements en vigueur et du droit des personnes.



NOTES



RECHERCHER DANS TOUT LE SITE

Version imprimable de cet article Version imprimable

PAR LE FONDATEUR DE LOUVRE POUR TOUS





UNE CITATION, DES CITATIONS
« En France, on travaille dans le service public, en Amérique, on travaille pour le public » Nathalie Bondil, directrice du Musée des beaux-arts de Montréal, TÉLÉRAMA | 14.09.16
d'autres citations [...]