LOUVRE POUR TOUS

Accueil > Musées > Musée du Louvre > Quand L’OREAL squattait le Louvre

Le Louvre privatisé pour la plus grande des bouffes

Louvre pour tous | 22/06/2006 | 10:37 |


Nous pensons être en mesure de révéler la nature de l’événement privé, ultra-secret et pharaonique qui se déroulera vendredi 23 juin 2006 en soirée dans l’enceinte de la Cour carrée du Musée public du Louvre qui sera, dès midi, selon la belle expression entendue sur place, « privatisée », pour le plaisir exclusif de 1500 VIP.

22.06.06 | TOUT LAISSE À PENSER qu’il s’agira du dîner-spectacle de clôture du 50ème Sommet mondial du commerce alimentaire (Worl Food Business Summit) qui se tient actuellement à Paris dans la plus grande discrétion : «  Un événement pour les dirigeants du secteur alimentaire qui apporte un éclairage nouveau sur les challenges clefs auxquels notre secteur fait face et fournit une occasion unique de networking au plus haut niveau » dixit les organisateurs . Ce club ultra-select regroupe 369 des plus grosses entreprises mondiales.

L’événement de vendredi soir serait sponsorisé par le groupe L’ORÉAL et aurait été confiée à la boîte de production CREATIVE SPIRIT.

Tout ceci reste évidemment à confirmer mais tout semble correspondre.

L’opacité et le secret qui entourent cet événement d’un soir qui immobilise, dégrade et défigure pendant quasi un mois (fin du chantier 30 juin) l’un des fleurons de notre architecture pour la plus grande déception des touristes et visiteurs actuels, est plus que choquante pour un établissement public comme la Louvre dont la mission est la préservation, la transmission et la démocratisation de notre patrimoine artistique.

La recherche effrénée de financements privés sans aucune transparence ni contestation possible ne peut à terme que nuire à la mission des haut-lieux culturels comme le Louvre. Ceux-ci sont en effet de plus en plus utilisés comme argument économique, objets d’une concurrence touristique acharnée entre les pays, et comme lieux de prestiges pour entreprises fortunées.

En quoi cela profite-t-il au plus grand nombre quand les prix d’accès ne cessent, eux, par exemple d’augmenter ? Tout cela pose de multiples questions qui devraient être, pensons-nous, l’objet d’un vaste débat public.

:: Louvre pour tous | 22/06/2006 | 10:37 |

© Louvre pour tous / Interdiction de reproduction sans l'autorisation de son auteur, à l'exception des textes officiels ou sauf mention expresse

RETOUR HAUT DE PAGE

EN COMPLÉMENT



VOS COMMENTAIRES


LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé dans le respect des lois et règlements en vigueur et du droit des personnes.



NOTES



RECHERCHER DANS TOUT LE SITE

Version imprimable de cet article Version imprimable

PAR LE FONDATEUR DE LOUVRE POUR TOUS


EN LIEN




UNE CITATION, DES CITATIONS
« En France, on travaille dans le service public, en Amérique, on travaille pour le public » Nathalie Bondil, directrice du Musée des beaux-arts de Montréal, TÉLÉRAMA | 14.09.16
d'autres citations [...]